Aller au contenu principal

Crise porcine : un fonds de soutien conditionné aux validations de Paris et Bruxelles

Si la création d'un fonds de soutien aux producteurs de porcs (abondé par la grande distribution et la restauration hors domicile) a reçu l'aval des acteurs de la grande distribution, à la sortie d'une réunion le 8 février à Matignon, elle reste suspendue aux avis de l'autorité de la concurrence française et de certaines instances européennes.

« Pourquoi ne pas réformer un peu plus de truies, afin de freiner la production de porcelets? »
« Pourquoi ne pas réformer un peu plus de truies, afin de freiner la production de porcelets? »
© AA

Le président de la FNSEA Xavier Beulin se déclare « très prudent » sur ce dossier qui fait l'objet de « discussions difficiles ». Les discussions portent sur la création d'un fonds « d'urgence, exceptionnel et temporaire » géré par l'interprofession porcine, qui n'apporterait pas « un complément de prix », mais « une aide à la trésorerie ». La priorité, explique-t-il, est de « vérifier la compatibilité du dispositif », avec les réglementations nationales et européennes. L'enveloppe de 100 millions d'euros évoquée dans la presse économique lui semble « un premier pas ».

 

Xavier Beulin a aussi plaidé pour que la France et l'Allemagne défendent ensemble auprès de la Commission européenne « des mesures significatives » pour régler les crises du marché du porc et du lait, notamment en régulant la production. « La crise actuelle demande que l'on ne considère plus que le marché seul doit réguler la production », explique-t-il. « Nous savons qu'il y a 10 à 15 millions de porcs en trop en Europe. Est-ce que l'on va continuer la fuite en avant? », s'interroge-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Valérie, Baptiste et Dominique Lebrun sont associés dans l'entreprise Ek'o save water.
Ek'o économise l'eau sous la douche
Ek'o save water a créé un système de robinetterie qui économise l'eau sous la douche. Les associés ont reçu une médaille d'or et…
Simon et Didier Trovalet, devant le nouveau siège social, en construction à l'entrée de Saint-Augustin des Bois. L'entreprise investit 2 millions d'euros dans sa réorganisation interne.
Prefakit construit
son avenir
Marchés en plein développement, recrutements, et bientôt nouveau siège social. Implantée à Saint-Augustin des Bois depuis 77 ans…
Sébastien Ferrard, du Gaec du Pâtis Candé. Sur cette parcelle sableuse, auparavant en prairie, l'agriculteur a pu semer un maïs à indice 270-300.
Des chantiers décalés par les pluies
Les semis de maïs devraient pouvoir reprendre en fin de semaine. Certains agriculteurs ont pu déjà semer fin avril début mai,…
Christian Suteau conduit un troupeau de 30 Normandes sur une SAU de 65 ha, majoritairement en herbe.
Il achète de la paille, craignant une pénurie à la récolte
Christian Suteau achète tous les ans environ 50 t de paille à un voisin pour compléter la production de son exploitation. Cette…
Au cours de la journée, les six conférences techniques ont rassemblé du public. L'événement a accueilli 1300 visiteurs sur le site de Thorigné-d'Anjou.
1 300 visiteurs à Thorigné d'Anjou
La ferme expérimentale de Thorigné d'Anjou a accueilli 1 300 visiteurs jeudi 16 mai pour une restitution de ses travaux de…
Élections européennes : ne nous laissons pas tenter par l'abstention

A un mois du vote prévu le 9 juin, que dire aux citoyens, et aux agriculteurs en particulier, qui sont…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois