Aller au contenu principal

Europe
Dacian Ciolos un commissaire à l'Agriculture francophile

Il a été nommé le 27 novembre au poste de futur commissaire européen à l’Agriculture.

Le Roumain Dacian Ciolos, nouveau commissaire à l’Agriculture européen, a effectué des études en France, à Rennes.
Le Roumain Dacian Ciolos, nouveau commissaire à l’Agriculture européen, a effectué des études en France, à Rennes.
© Communauté européenne

Le 27 novembre, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a rendu public la liste des nouveaux commissaires européens et de leurs portefeuilles. À l'agriculture et au développement rural, le Roumain Dacian Ciolos remplace Mariann Fischer Boel.  Le nom de cet ancien ministre de l'Agriculture circulait depuis longtemps dans la liste des prétendants. Très francophile, Dacian Ciolos, est déjà la bête noire des anti-Pac. Londres a tout fait pour empêcher l'ancien ministre de l'Agriculture roumain d'accéder à ce poste. À tel point que José Manuel Barroso a dû prendre sa défense face à des « insultes » selon lui « particulièrement choquantes ». Il doit à présent être auditionné, puis confirmé dans ses attributions par les députés européens. Mais « il est bien parti », assure Paolo de Castro, le président de la commission de l'Agriculture du Parlement européen qui souligne son « solide bagage ». « Il sera un bon avocat pour l'agriculture », promet Christian Mouchet, son professeur d'économie rurale à l'École supérieure d'agronomie de Rennes. Dacian Ciolos a passé là l'équivalent d'un master, en 1996, avant de rejoindre Montpellier pour un DEA. À cette époque, l'étudiant roumain s'était spécialisé dans la petite agriculture et se passionnait pour l'agriculture biologique. « C'est un centriste. Il ne sera ni tout libéral, ce n'est pas dans sa culture ; ni tout régulateur, car cela coûte trop cher. Il s'intéressera sans doute beaucoup au second pilier », parie son ancien professeur. Le nouveau commissaire a longtemps milité pour la réintroduction du soja transgénique dans les campagnes roumaines, interdit depuis l'entrée de son pays dans l'UE, en 2007.

Les membres de la Commission européenne “Barroso II”
Le Slovène Janez Potocnik va, quant à lui, remplacer Stavros Dimas en tant que commissaire à l'Environnement. Dans la précédente commission, il occupait le poste de commissaire à la Science et à la Recherche. L'ancien ministre français de l'Agriculture, Michel Barnier, est pour sa part, nommé commissaire au marché intérieur et aux services. Le Maltais John Dalli est chargé de la santé et de la protection des consommateurs, le Belge Karel de Gucht, du commerce, la Danoise Connie Hedegaard de l'action en faveur du climat, le Polonais Janusz Lewandowski du budget et de la programmation financière. La nouvelle commission ne sera pas opérationnelle avant février, le vote du Parlement validant l'instance n'intervenant que le 26 janvier. Son mandat est de cinq ans.

AGRAPRESSE

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités