Aller au contenu principal

Bulletin étiages
De nouveaux cours d’eau passent en restriction

La situation hydrique au 17 août amène de nouvelles mesures de limitation par arrêté du 19 août.

Application de l’arrêté étiage du 19 août 2008
Application de l’arrêté étiage du 19 août 2008
© AA

La situation hydrique au 17 août amène de nouvelles mesures de limitation par arrêté du 19 août. La semaine passée très peu arrosée a entraîné une diminution générale des écoulements sur l’ensemble des bassins versants, entraînant le franchissement de nouveaux seuils par rapport aux mesures de limitation prises le 28 juillet dernier. De faibles débits sont constatés sur certaines rivières en nord Loire, et la diminution des débits s’est poursuivie dans le sud Loire. Aucune rivière n’atteint le seuil d’interdiction. Étant donné la baisse des débits observés, de nouvelles mesures de limitation sont prises par arrêté préfectoral en date du 19 août 2008. Les mesures de limitation en vigueur à partir de cette date sont donc les suivantes : - Vigilance : Romme, Oudon, Couasnon ; - Restriction : Aubance, Layon, Hyrôme, Argenton, Brionneau, Èvre, Thau.

Arrêté 2008

Avec dix bassins versants en-dessous des seuils de vigilance pour les usages prioritaires (dont agricoles), les mesures de vigilance sur les usages en eau des particuliers et collectivités sont déclenchées au niveau départemental. Cette modalité de déclenchement des restrictions pour les usages non prioritaires de l’arrêté étiage est activée pour la première fois cette semaine. Elle encourage l'autolimitation des prélèvements pour les usages non prioritaires (arrosage des espaces verts, lavage des véhicules, remplissage des piscines...) et concerne aussi bien les collectivités que les particuliers. Jusqu’en 2006, le passage en restriction d’un bassin versant concernait les usages prioritaires et non prioritaires simultanément. Dorénavant, le déclenchement des restrictions pour les usages non prioritaires se fait à l’échelle départementale, dès que neuf bassins versants passent les seuils de vigilance, restriction ou interdiction ou lorsque les débits de la Loire deviennent bas. Ainsi, localement, à l’échelle d'un bassin versant, les usages des particuliers et des collectivités peuvent être restreints alors que les usages agricoles ne le sont pas et inversement.

Source : Mise et Département environnement CA 49
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités