Aller au contenu principal

Emploi et formation
Découvrir Elioreso-Anefa par le jeu

Une 50aine de professionnels, qui conseillent les agriculteurs au quotidien, ont participé à la 2ème édition d'Agriexpress, mardi 23 janvier, à la Maison de l'agriculture à Angers.

© AA

Puzzles, casse-têtes, énigmes dignes d'un Père Fouras... L'heure était au jeu, le 23 janvier à Elioreso-Anefa. À travers les parcours professionnels de 3 agriculteurs (Caroline, 46 ans, horticultrice, Pierre, 37 ans, viticulteur et Laurent, 43 ans, éleveur bovin laitier), les participants à Agriexpress, ont découvert de manière ludique toutes les solutions mises en œuvre pour répondre aux besoins des agriculteurs en emploi et formation. Étaient invités cette année, des professionnels qui les accompagnent tout au long de leur carrière. Conseillers installation, banquiers, assureurs, négociants, conseillers de gestion, etc... Munis de fiches parcours et d'un carnet de route, par équipes de 5 à 6, ils étaient invités à boucler un parcours dans les différents bureaux des structures, en un temps imparti : pas plus de 1 h 47 ! L'idée était de suivre le parcours des 3 exploitations agricoles fictives et découvrir de quels services elles peuvent bénéficier. Exemple ? Laurent, éleveur laitier, peut embaucher un apprenti avec le Service de remplacement. L'avantage : l'apprenti passera environ 80% de son temps sur l'exploitation support, celle de Laurent, et interviendra également sur d'autres fermes pour diversifier ses expériences. Et lorsque Laurent aura formé son apprenti et qu'il voudra le garder, mais sans être certain de pouvoir l'embaucher à temps plein, il pourra alors s'adresser au Ged, groupement d'employeurs départemental. Une formule qui offre de la souplesse, expliquait au passage Benoit Aupecle, directeur d'Elioreso : "on ne le sait pas toujours, mais on peut embaucher quelqu'un à temps plein avec le groupement d'employeurs. Et l'on peut toujours diminuer ensuite le volume de temps si on le souhaite. C'est intéressant, notamment pour les primo-employeurs".

Réactualiser des connaissances

Pour les participants, cette matinée a été source d'échanges. "Ça m'a permis de réactualiser mes connaissances sur les services d'Elioreso-Anefa, de visiter les locaux et rencontrer les salariés, et de discuter avec différents partenaires", apprécie Myriam Touzeau, conseillère emploi à l'organisme Ocapiat, et régulièrement en contact avec des entreprises agricoles. La formule du jeu l'a séduite : "nous sommes d'autant plus attentifs aux explications que l'on sait qu'il y aura une énigme à résoudre ensuite !"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Les asperges blanches représentent 80% de la consommation mais 95% de la production française.
Fleuron d'Anjou recherche des producteurs d'asperges
La coopérative Fleuron d'Anjou veut développer la production d'asperges, visant un volume de 1 000 T à 5 ans. Elle recherche des…
Encore trop d'eau pour les semis

Les mauvaises conditions d'implantation des céréales d'automne ont induit un basculement des surfaces vers des variétés de…

Laurent Martin contrôle la production de ses panneaux sur son téléphone. L'optimiseur des onduleurs permet de superviser les modules (température, production, ampérage) et sécurise l'installation.
Une stabulation pour les vaches grâce au photovoltaïque
Éleveur de charolaises à Lys-Haut-Layon, Laurent Martin a financé la construction d'une stabulation pour son troupeau allaitant…
Entre 12 et 15 cm de hauteur d'herbe chez Jonathan Bertrand. Sorties 10 jours fin mars, ses vaches sont à nouveau consignées à l'intérieur, faute de portance.
Mise à l'herbe : de timides débuts

Limités jusqu'ici par la portance des sols, certains éleveurs se sont décidés à mettre à l'herbe des animaux, avec parfois des…

Daniel Rochard (JRC Solaire) et Christophe Cesbron (Serres JRC). A droite : les nouveaux haubans photovoltaïques.
Plus d'autonomie énergétique avec les haubans photovoltaïques
JRC Solaire conçoit des haubans photovoltaïques visant à accroître l'autonomie énergétique des exploitations maraîchères et…
Guillaume Aubert élève un troupeau de 65 vaches montbéliardes. Il est associé avec ses parents et son frère au sein du Gaec des Alezanes.
Autonome pour l'insémination de son troupeau laitier

Éleveur au Louroux-Béconnais, Guillaume Aubert a suivi une formation à l'insémination avec Innoval. Depuis, il a vu les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois