Aller au contenu principal

Découvrir une exploitation : la culture sous toutes ses coutures

Une classe de CM2 de l’école Saint-Joseph de Beaupréau a visité mardi les installations du Gaec de l’Égrasseau. Récit d’un après-midi à la découverte d’un milieu pas familier de tous.

Au Gaec de l’Égrasseau, les questions ont fusé de la part des écoliers.
Au Gaec de l’Égrasseau, les questions ont fusé de la part des écoliers.
© Anjou agricole

Ils sont là, tous assis devant Pascal et Jean-Louis Chevalier, deux des trois cogérants du Gaec de l’Égrasseau, à Beaupréau. Tous avec leur carnet et un stylo en mains. Tous attentifs, ou presque, aux explications. Janine Raimbault, leur enseignante, les recadre à l’occasion. En attendant l’arrivée de cette classe de CM2, de l’école Saint-Joseph de Beaupréau, Jean-Louis Chevalier était un peu anxieux. C’était la première fois qu’il organisait une visite avec des scolaires. « J’espère qu’ils connaissent juste un peu ce qu’est une exploitation. » Quelques minutes, il sera rassuré, quand il entendra notamment un des enfants lui expliquer en détail le fonctionnement d’une machine à traire : « On pose des tuyaux qui tirent sur les pis des vaches et ça fait venir le lait. »

Parler concrètement
Face à ce jeune public, parler concrètement est la règle. Chasser les évidences, ne pas hésiter à illustrer. Une surface de 120 hectares n’est guère parlante. Quand on indique que cela représente plus de 250 terrains de football côte à côte, la métaphore éveille. Plus délicat est le moment où une fillette demande : « Pourquoi vous n’attendez pas que les vaches meurent ? »
« Nous devons les vendre pour vivre. Et toi, tu dois manger de la viande pour vivre. Sans elle, tu ne serais pas ici aujourd’hui », répond Jean-Louis. Le moment de la question-piège est passé… Que les enfants soient rassurés, aucun animal féroce n’est non plus venu attaquer les bêtes à ce jour. La séance de questions terminée, place à la visite. Ah ! Les lapins.
Littéralement subjugués, les treize élèves du groupe conduit par Jean-Louis passeront 45 minutes dans la lapinière, bien plus que la durée envisagée. Qu’importe… Les invitations à caresser les animaux font un tabac. Très attentifs, les élèves remarqueront même un animal décédé en repartant. Les questions qui suivront seront foison. Interrogez un enfant, il sera incollable sur la mise-bas et les portées… Par la suite, l’attention se relâche. La fin de l’après-midi approche… Les élèves éprouvent les difficultés à établir un lien de confiance entre l’homme et l’animal. Pas facile de toucher une vache en s’approchant trop vite d’elle… Un court passage devant le stock d’ensilage et après quelques instants au milieu des vaches, place au bouquet final. On connaissait la ruée vers l’or, il existe dorénavant la ruée vers le maïs. Quelques minutes auparavant, l’autre groupe était reparti du champ en question en portant bien fièrement des épis. Bis repetita, certains en emportant même trois. La clôture électrifiée ? « Enjambée. Comme si elle n’existait pas », sourit Pascal. Cette fois, la journée est terminée. Autour d’un gobelet de chocolat chaud fait maison, voici le temps de la question décisive. « Qui est prêt à travailler dans une exploitation ? », demande Jean-Louis. Douze mains se lèvent instantanément. « C’est bon, les problèmes pour les générations futures sont réglés », s’exclament les frères Chevalier et Janine Raimbault, l’enseignante. Rendez-vous dans quelques années, juste pour vérifier…
Jean-François MATER

 

Effet de serre et territoires : Journée technique agricole le 23 octobre

Dans le cadre de la 5e édition des Rencontres Effets de serre et territoires, qui se tiennent du 21 au 26 octobre à Beaupréau, des journées techniques sont organisées pour la première fois à l’attention des professionnels, au Centre culturel de la Loge. Le jeudi 23 octobre sera ainsi consacré à la maîtrise de la demande énergétique en agriculture. Accueil à partir de 9 h 45. Le matin : “Agriculture et énergie sur le pays des Mauges - Programme expérimental Planète GES”. “Exploitations agricoles : quelles nouvelles pratiques envisageables ?”. L’après-midi : visite du Gaec de la Barate, à Saint-Christophe-du-Bois (déplacement en car depuis Beaupréau), avec des ateliers sur place : diagnostic planète et adaptations du système de production, commentaire d’une fosse pédologique et TCS (techniques culturales simplifiées). Retour prévu à 16 h 30. Coût du repas : 12 euros. Renseignements et inscriptions auprès du CRDA des Mauges,
tél. 02 41 71 77 20.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’Anjou bloque à son tour

Alors que le mouvement de colère du monde agricole s’étale désormais sur toute la France, la FDSEA et les JA49 ont entamé une…

Lisa Gourdon profite d'une pause pour reprendre de l'énergie grâce au pique nique distribué à l'échangeur de la Plesse, sur l'axe Angers-Rennes.
Mobilisée au cœur du cortège
Pour certains agriculteurs présents dans le convoi jeudi 1er février, il s'agissait de leur première manifestation. Comme Lisa…
Solidaires, les entrepreneurs bloquent l'A11

Lundi matin dès 6h, les entrepreneurs des territoires (EDT) du Maine-et-Loire ont bloqué l'A11 dans les 2 sens, entre les…

Jeudi 18 janvier, à l'appel de la FDSEA et des JA 49, des agriculteurs de tout le département se sont rassemblés devant l'usine Lactalis pour bloquer l'entrée des camions sur le site de Saint-Florent le Vieil.
Lactalis sous pression

La semaine dernière, les agriculteurs se sont mobilisés pour soutenir l'Unell, principale organisation de producteurs livrant…

Retour sur la manifestation du 1er février à Angers : opération escargot

Plusieurs centaines d'agriculteurs de la FDSEA et des JA Maine-et-Loire, jeudi 1er février, pour défendre le revenu et appeler…

Continuer à apporter des solutions pour la maîtrise des charges

L'Union des Cuma Pays de la Loire - section Maine-et-Loire a tenu son assemblée générale vendredi 26 janvier au Campus de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois