Aller au contenu principal

Dégâts de sanglier et de cervidés

La section dégâts de gibier FDSEA s’est réunie le 18 décembre à la fédération des chasseurs, à Bouchemaine. L’occasion d’échanger avec le président Edouard-Alain Bidault.

© AA

L’échange entre agriculteurs et chasseurs s’est voulu ferme mais cordial, malgré les inquiétudes des agriculteurs face aux dégâts de sangliers qui se sont encore multipliés. Semis de blé piétinés, prairies retournées, maïs saccagés, désormais la plupart des secteurs du Maine-et-Loire sont concernés.

Face à cette situation, les chasseurs mettent la main aux fusils et 500 sangliers de plus ont déjà été tirés depuis le début de la saison de chasse par rapport à l’an passé. Face à cette situation, nombreux sont les agriculteurs qui se découragent et ne font plus de déclaration de dégâts.

Autre phénomène qui inquiète le monde agricole, l’arrivée de cervidés dans certains massifs. Sur ce point le président Bidault se veut catégorique : « il ne doit pas y avoir d’implantations nouvelles dans des bois qui ne peuvent les accueillir », c’est notamment le cas sur le secteur de Montreuil-Bellay où un troupeau de 17 biches a été aperçu dans un enclos de bovins.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Les élevages angevins sélectionnés
 Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars. Cette année encore, les Angevins seront bien représentés au…
Sollicitez l'amortisseur tarifaire
Le dispositif d’amortisseur tarifaire sur l’électricité est entré en vigueur au 1er janvier 2023. Il le demeurera jusqu’au 31…
Jeune installé, il donne une orientation résolument végétale à une ancienne exploitation bovine
Agé de 37 ans, Nicolas Perdriau s’est installé au 1er septembre 2021 à Saint-Hilaire-du-Bois. Il a repris une exploitation bovine…
Un élevage hautement autonome en protéines
Le Gaec des Prairies, à Neuvy-en-Mauges, a une autonomie protéique de près de 80 %. L’exploitation a réussi à réduire sa…
Retour en images sur le SIVAL 2023

 Retour en images sur l'édition 2023 du Sival, qui s'est tenue du 17 au 19 janvier à Angers. Réalisation @AGRI72TV.

Pierre Desmarres, éleveur et globe-trotteur

Pierre Desmarres est le lauréat du Prix à l’Installation du syndicat…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 166€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois