Aller au contenu principal

Denis Asseray : “Favoriser l’autonomie de décision des agriculteurs”

Denis Asseray, 53 ans, brigue un nouveau mandat à la Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire, sur la liste JA + FDSEA. Il souhaite continuer à s’impliquer, notamment sur les volets énergie et agronomie. Portrait.

Denis Asseray est agriculteur à Grézillé en Maine-et-Loire.
Denis Asseray est agriculteur à Grézillé en Maine-et-Loire.
© AA

“Etre acteur plutôt que subir” est sa formule préférée. Pour Denis Asseray, le syndicalisme est une véritable école de vie et une occasion de se former en continu : « c’est vrai, je me suis fait un peu happer par les responsabilités.  Mais ça m’apporte beaucoup humainement. J’ai l’habitude de dire que  j’avais un Bac moins 4, car je me suis installé avec un seul BEP », explique-t-il. L’agriculteur de Grézillé est à la tête, avec son associé, d’une exploitation très diversifiée, en vignes, lait et grandes cultures, sur la commune nouvelle de Gennes-Val de Loire, dont il est élu.

Produire à moins cher

Denis Asseray est entré à la Chambre d’agriculture en 1995. Il s’est investi sur les dossiers de la formation et de l’installation, de l’agronomie et de l’énergie (il gère notamment la SCIC Bois énergie). « Aujourd’hui, les efforts se concentrent sur les économies d’énergie pour aider les agriculteurs à produire à moins cher », précise l’agriculteur.

Dans un contexte de plus en plus fluctuant, il estime que le rôle d’une Chambre d’agriculture est « de favoriser l’autonomie de décision des agriculteurs, de les accompagner dans le changement, vers d’autres modes de production... ». Sur son exploitation, il a cessé le labour depuis 12 ans, avec des résultats encourageants : « on peut produire aussi bien, voire plus, et j’ai gagné un point de matière organique sur l’ensemble de l’exploitation », a-t-il observé. 

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Des moutons dans le verger
 Les Fruits d’Altho, à Morannes sur Sarthe-Daumeray, produisent pommes et poires sur 125 ha. Les arboriculteurs, Thomas et…
« Une phase de fragilité comme on n’en a jamais connue en volaille »
Nathalie Langereau, responsable du dossier volaille à la FDSEA49.
Le Maine-et-Loire, un département diversifié majoritairement tourné vers l'élevage
En Maine-et-Loire, le recensement agricole 2020 dénombre 5 245 exploitations agricoles.* Le nombre d’exploitations…
Distraire au quotidien les poules pondeuses confinées
Déjà 2 mois que les poules pondeuses plein air  ne sortent plus... La faute aux mesures de biosécurité pour lutter contre la…
Quelles méthodes alternatives au glyphosate et à quel coût ?
 La disparition progressive des matières actives amène les producteurs à explorer différentes solutions.
380,15 € en prix de base sur janvier et février
Christophe Cesbron, producteur à Chemillé en Anjou et président de la nouvelle association de producteurs Lactalis, l’APLSL.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois