Aller au contenu principal

Agricultrices
Des échanges intenses

Une première journée d’information sur la santé au travail.

Neuf agricultrices étaient inscrites à la première journée d’information de la MSA “santé au travail” du 10 décembre. Au menu : les bons gestes à appliquer et les bonnes positions.
Neuf agricultrices étaient inscrites à la première journée d’information de la MSA “santé au travail” du 10 décembre. Au menu : les bons gestes à appliquer et les bonnes positions.
© AA

Le cycle de trois journées d’information sur la santé au  travail en partenariat avec la MSA a débuté le 10 décembre dans le Segréen. La journée s’est déroulée en deux temps : échanges et ap-proche théorique sur le corps humain en salle puis mise en situation sur l’exploitation de la présidente de la commission agricultrice, Jacqueline Cottier. La santé est un capital important qu’il ne faut pas négliger. En en prenant conscience et en l’intégrant au travail, la productivité n’en est que meilleure. Comme l’a bien résumé une des participantes : « Il ne faut pas se préoccuper de sa santé une fois qu’on l’a perdue car on risque de ne pas la retrouver ». Le tour de table des 9 agricultrices présentes a fait ressortir une difficulté générale à concilier vie de famille et vie professionnelle, et un besoin de communiquer à ce sujet. Les échanges ont été riches et formateurs, et la mise en situation sur l’exploitation laitière révélatrice des améliorations très simples à apporter pour limiter la pénibilité du travail. Les deux conseillers préventions de la MSA présents ont donné des astuces très faciles à appliquer sur les différents postes : salle de traite, manutention des bidons, distribution de l’ensilage…
Les agricultrices ont ainsi pris conscience que le pouvoir de décision d’améliorer leurs conditions de travail leur appartenait. Comment prendre du temps pour soi sans culpabiliser, comment soulager les douleurs dorsales ou musculaires, quels sont les bons gestes et les bonnes positions (statiques ou  dynamiques), comment gérer son stress ? Tous les sujets n’ont pas pu être abordés en une journée, et les agricultrices se sont d’ores et déjà donné rendez-vous au Sival pour essayer de trouver des solutions à leurs problèmes quotidiens, et nourrir le groupe de réflexion qui vient de se créer.
La prochaine journée aura lieu dans le Baugeois-Vallée avec des conseils orientés “exploitation productions végétales” (choix de l’exploitation en cours).
Inscription auprès de la FDSEA : 02 41 96 76 29.

Aurélie Andriot

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités