Aller au contenu principal

Congrès FNSEA
Des ministres attentifs aux charges et contraintes des agriculteurs

Convaincus de la place de l’agriculture française, François Fillon et Bruno Le Maire renvoient les agriculteurs à leurs responsabilités de chefs d’entreprises.

Jean-Marc Lézé a pris la parole pour le Maine-et-Loire.
Jean-Marc Lézé a pris la parole pour le Maine-et-Loire.
© AA

“Vous nous demandez de courir le marathon avec des semelles de plomb”. Ces propos tenus par Xavier Beulin devant le Premier Ministre François Fillon résument l’ambiance qui a régné au Congrès de la FNSEA des 29, 30 et 31 mars. Toutes les contraintes et charges qui s’accumulent sur les exploitations sont à l’origine du déclin de l’agriculture française.
En première ligne, les règles environnementales. “Nous dénonçons l’accumulation réglementaire des contraintes environnementales qui pèsent comme un boulet sur la compétitivité des exploitations agricoles”, a dit Christiane Lambert, première vice-présidente. Sans parler des incohérences et des incompatibilités  des textes auxquelles les agriculteurs sont souvent confrontés. Sur ce dossier d’ailleurs, la FNSEA a décidé de prendre les devants. Le rapport d’orientation évoque un pacte environnemental avec la société. Christiane Lambert explique : “Nous devons avoir une approche offensive et défensive. À la fois dire ce que nous faisons : les éléments topographiques pour protéger la biodiversité, les bandes enherbées, la réduction des  phytos et des engrais. Mais aussi nous opposer à toutes les initiatives  qui peuvent engendrer des distorsions de concurrence avec les autres pays, comme sur les installations classées par exemple”. Des initiatives en ce sens seront prises prochainement sur le terrain pour valoriser les démarches positives des agriculteurs en matière de protection de l’environnement.
“Sur les questions environnementales, la méthode est maintenant claire : Grenelle de l’environnement, pragmatisme et pas de distorsions de concurrence avec nos voisins européens”, a indiqué le Premier Ministre François Fillon.De la même façon, il s’est montré réceptif aux préoccupations des agriculteurs sur le coût du travail qui pèse fortement sur la compétitivité de l’agriculture française. “Peut-on imaginer de cibler cette mesure sur certains produits et au profit de certaines professions comme la vôtre ?”, s’est-il interrogé. Il demandera au Parlement de se prononcer “sur une disposition concrète dès cet automne dans le cadre de l’examen de la loi sur le financement de la sécurité sociale”. À condition bien entendu “de lever l’obstacle européen”. Plusieurs délégations  ont évoqué les distorsions sur le coût du travail permanent inacceptable entre la France et l’Allemagne (12 à 7  euros/heure respectivement), ou avec l’Espagne (4,5 €/h).

Indexation ou répercussion ?

Le Premier Ministre s’est montré également relativement ouvert à la mise en place d’un mécanisme d’indexation  des coûts de production agricoles dans les prix alimentaires. À la manière d’Air France qui n’hésite pas à la faire sur les billets d’avion avec la taxe kérosène, quand le prix du pétrole flambe, comme le lui a proposé Xavier Beulin. Il s’est montré favorable à l’établissement de contrats entre les filières végétales et les filières animales. “J’attends beaucoup des propositions que vous présenterez au ministre de l’Agriculture pour avoir un dispositif opérationnel début juillet”, a-t-il indiqué.
Pour le reste, le Premier Ministre est allé dans le sens des demandes de la FNSEA : la Pac, où “la France défendra le maintien du budget” ; ou la lutte contre la volatilité des prix des matières premières agricoles. Un sommet réunissant les ministres de l’Agriculture du G 20 se réunira sur ce sujet, les 22 et 23 juin à Paris, quelques jours après le forum organisé par les FNSEA, les 16 et 17 juin qui accueillera plus de 150 délégations du monde entier.

d’après Actuagri

Retour de congrès

Une délégation peu convaincue par le ministre et le Premier Ministre

Une forte délégation de Maine-et-Loire", apprécie Jean-Marc Lézé, le secrétaire général de la FDSEA pour ce 65e congrès où "toutes les régions ont pu s'exprimer. On sent une confiance dans l'équipe dirigeante et cela rassure de voir que Xavier Beulin maîtrise bien tous les aspects économiques".
Au cours des échanges, Jean-Marc Lézé a relevé peu de questions concernant le dossier laitier. "Sans doute les responsables des FDSEA ont-il déjà bien intégré les évolutions". Quant à l'élevage, toujours en difficulté, la création d'un GIE export semble une solution encourageante.
La prestation du Premier Ministre et du ministre de l'Agriculture n'a pas particulièrement ému Jean-Marc Lézé. "Ils ont dit la même chose, c'est-à-dire très peu, hormis des perspectives pour les emplois permanents. Mais la réponse sera-t-elle à la hauteur de nos attentes", s'interroge-t il. Même questionnement pour Anne Gautier, chargée de l'emploi à la FDSEA sur l'aspect "coût du travail". "Le ministre de l'Agriculture nous a promis des annonces de la part du Premier Ministre. Or, François Fillon s'est borné à dire qu'il y aurait des mesures d'ici la fin de l'année. Mais on sait déjà que, pour la TVA sociale, c'est non. Que la taxation de certains produits de la GMS risque de se heurter à des enjeux de pouvoir d’achat et au droit de la concurrence. J'attends donc de voir en quoi exactement consisteront les mesures mais j'ai bien peur qu'elles n'atteignent pas le niveau escompté pour les emplois permanents".
"Nous revenons du congrès enrichis d'un rapport d'orientation qui donne des perspectives pour les trois ans qui viennent. Un rapport qui réaffirme la volonté de la FNSEA dans son refus du déclin et de la décroissance. Nous savons où nous allons", estime pour sa part Emmanuel Lachaize, le secrétaire général adjoint de la FDSEA. Mais ce cap, défini à Saint-Malo, les agriculteurs peuvent avoir l'impression de devoir l'affronter seuls : "Le Premier Ministre et le ministre de l'Agriculture nous ont dit : "On a besoin de vous, mais ne comptez pas sur nous". J'ai compris un vrai désengagement financier et de soutien de la part de l'État. C'est un discours pour faire plaisir aux agriculteurs mais cela s'arrête là. Avec Xavier Beulin, dans le sillage de son prédécesseur, nous allons continuer à défendre les valeurs syndicales. Nous allons continuer notre travail au niveau des OP, de l'interprofession, de la contractualisation. Nous allons assumer nos responsabilités de chefs d'entreprise, mais je considère que l'État, lui aussi, doit assumer les siennes”.

M.L.-R.

Elections

Le nouveau conseil d'administration de la FNSEA

Le congrès de Saint Malo a procédé à un renouvellement important du conseil d’administration de la FNSEA. Sur les 69 membres, celui-ci compte désormais un tiers de nouveaux. Le nouveau conseil se réunira le 21 avril pour élire le bureau national.

SCRUTIN NATIONAL

LISTE NATIONALE (13 administrateurs)

Dominique Barrau (Aveyron)
Jacques Chazalet (Puy-de-Dôme)
Jérôme Despey (Hérault)
Etienne Gangneron (Cher) 
Françoise Henry
Jean-Luc Huc (Tarn) 
Emmanuel Hyest (Eure)
Christiane Lambert (Maine et Loire)
Michel Masson (Loiret)
Philippe Moinard (Deux-Sèvres)
Daniel Prieur (Doubs)
Claude Rossignol (Bouches-du-Rhône)
Robert Verger (Rhône)

REGION I OUEST

Claude Cochonneau (Sarthe)
Thierry Coue (Morbihan)
Michel Dauton (Sarthe)
Joël Limouzin (Vendée)
Thierry Merret (Finistère)


REGION II NORMANDIE

Pascal Ferey (Manche)
Arnold Puech d’Alissac (Seine Maritime)


REGION III NORD-BASSIN PARISIEN

Jean-Bernard Bayard (Pas-de-Calais)
Patrick Dezobry (Oise) *
Luc Smessaert (Ile de France) *


REGION IV NORD-EST

Jean-Paul Bastian (Bas-Rhin)
Jean-Marc Breme (Moselle) *
Laurent Paquin (Meurthe-et-Moselle) *
Benoït Pietrement (Marne) *


REGION V BOURGOGNE-FRANCHE COMTE

Yves Bonnot (Saône-et-Loire) *
Thierry Chalmin (Haute-Saône)


REGION VI RHONE-ALPES

Joseph Favre (Haute-Savoie)
Jean-Pierre Royannez (Drôme) *
Jérôme Volle (Ardèche) *


REGION VII MIDI

Jean Lagier-Tourenne (Hautes-Alpes)


REGION VIII SUD-OUEST

Henri Bies-Péré (Pyrenées-Atlantiques)
Jean-Luc Capes (Landes)
Dominique Fayel (Aveyron) *
Bernard Palazo (Lot-et-Garonne)
Hervé Peloffi  (Ariège) *


REGION X CENTRE

Eric Thirouin (Eure-et-Loir) *

REGION XI MASSIF-CENTRAL

Gilbert Guignand (Haute-Loire)


REGION XII D.O.M.

Bérard Capgras (Martinique) *
Christian Epailly (Guyane)
Frédéric Vienne (La Réunion)

ASSOCIATIONS SPECIALISEES (11 administrateurs)

PRODUCTIONS ANIMALES
Michèle Boudoin (Puy de Dôme) (Fédération nationale ovine) *
Henri Brichart (Aisne) (Fédération nationale des producteurs de lait)
Marianne Dutoit (Gers) (Fédération nationale du cheval)
Michel Prugue (Landes) (Confédération française de l'aviculture) *
Jean-Michel Serres (Somme) (Fédération nationale porcine)


PRODUCTIONS SPECIALES
Antoine Pigot (Maine et Loire) (Fédération nationale des producteurs de l’horticulture
et des Pépinières)
Jacques Rouchaussé (Marne) (Légumes de France) *


PRODUCTIONS VEGETALES
Xavier Beulin (Loiret) (Fédération française des producteurs d'oléagineux et protéagineux)
Eric Lainé (Marne) (Confédération générale des producteurs de betteraves)
Philippe Pinta (Aisne) (Association générale des producteurs de blé)
Christophe Terrain (Gers) (Association générale des producteurs de maïs)


SECTIONS SOCIALES (10 administrateurs)

COMMISSION DES AGRICULTRICES
Jacqueline Cottier (Maine et Loire) *
Karen Serres (Lot)


SECTION NATIONALE DES PROPIETAIRES RURAUX (S.N.P.R.)
Josiane Beliard (Manche) 
Pierre Flamain (Marne) *

SECTION NATIONALE DES FERMIERS ET DES METAYERS (S.N.F.M.)
José Bouvier (Vaucluse) *
Thierry Cuzibolles (Haute Loire) *
Sylvie Le Brun (Marne)
Rémy Willmann (Bas Rhin) *

SECTION NATIONALE DES ANCIENS EXPLOITANTS (S.N.A.E.)
Jean-Paul Bizien (Finistère) 
François Perreau (Cher) *


JEUNES AGRICULTEURS (JA) (4 administrateurs)
Christophe Chambon (Doubs)
Carole Dore (Aisne)
Jean-Michel Schaeffer (Bas Rhin)
Arnaud Tachon (Landes)

COMMISSION NATIONALE DES STATUTS ET DES CONFLITS (C.N.S.C.)

Thierry Bontour (Seine et Marne)

(*) Nouveaux élus

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités