Aller au contenu principal

Lait
Des pattes nettoyées au robot pour lutter contre les dermatites

A Yzernay, le Gaec Agréé Guillemet a investi dans un robot de traite avec un Lely Meteor. Cet équipement prend soin des pattes des vaches laitières.

Le principe du Lely Meteor est simple : grâce à une barre de pulvérisation, de l’eau (avec parfois du désinfectant) est projetée en direction des pattes. L’équipement est installé sur les deux robots de l’élevage.
© AA

« La santé des pattes , c’est un combat au quotidien ». Simon Guillemet, éleveur laitier, accorde une grande attention à la santé des pattes de ses prim’holstein. Il réalise lui-même le parage, en général 3 semaines avant le tarissement, une fois durant la lactation et en cas de boiteries. Mais malgré ces mesures préventives, l’élevage n’est pas épargné par la Mortellaro ou dermatite digitée, maladie d’origine infectieuse « hyper compliquée à gérer », explique-t-il. Le Gaec a 95 vaches en production, toutes grosses productrices. La santé de leurs appuis est essentielle, aussi bien du point de vue bien-être animal que du point de vue de la productivité.
C’est pourquoi, lorsque le Gaec est passé à la traite robotisée en fin 2019 (deux Lely Astronaut), il a fait ajouter l’option Lely Meteor. Il s’agit d’un équipement placé à même le robot, qui permet de nettoyer et de désinfecter les pattes des vaches, principalement les pattes arrière. « Je sais que ce n’est pas la solution miracle pour éradiquer les soucis sanitaires, mais cela doit permettre, surtout, d’éviter la propagation de la Mortellaro », note l’éleveur.  Depuis la mise en service de l’équipement, il a déjà remarqué une nette amélioration : « avant, les génisses étaient très vite contaminées, moins de deux mois après leur arrivée ! Aujourd’hui elles ne se contaminent plus ».

Simon Guillemet, éleveur à Yzernay
« Le nettoyage évite aux génisses de se contaminer à la Mortellaro », souligne Simon Guillemet, éleveur à Yzernay.

Désinfection sur pattes propres
Le Lely Meteor est programmable en fonction de l’élevage. Simon Guillemet fait réaliser un lavage tous les jours, à chaque traite, et une désinfection en général deux fois par semaine. Un jet d’eau et projeté à l’horizontale en direction des pattes, avant la traite, et un autre, avec ou sans produit désinfectant, est projeté une fois la traite effectuée, et avant que le portail ne libère la vache. Avantage : la désinfection est ainsi toujours réalisée sur des pattes propres et séchées. En plus, en curatif, des baumes sont appliqués sur les sabots si nécessaire.
Depuis peu, l’éleveur renseigne les données de parage sur le logiciel du robot et se constitue une traçabilité des soins effectués sur chaque animal. « Le suivi est plus rigoureux », apprécie-t-il.
S.H.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pommes et poires : une maigre récolte attendue
 Aux Vergers de Mané, à Martigné-Briand, la récolte a commencé le 16 août, avec la variété de poires Williams. Les volumes s’…
La récolte s’annonce prometteuse
Une journée matière sèche organisée par Seenovia, s’est tenue au Gaec Via Lactéa mardi 24 août. Les éleveurs présents sont…
Un projet animal et végétal à taille humaine
Adèle Hallopé-Merlet, 29 ans, s’est installée à Chanteloup-les-Bois, au 1er avril 2019. Elle a reçu, pour son projet, le 3ème…
Vidéo : un chantier d'ensilage en Shredlage
Au Gaec de la Modtais à Blou, les rendements devraient avoisiner les 14 t de matière sèche/ha, sans irrigation. Le maïs est…
Campus de Pouillé : l’apprentissage très prisé
Le Campus de Pouillé, aux Ponts-de-Cé, accueillera 660 apprenants, dont 170 apprentis, pour cette rentrée 2021. Le point avec…
Une vache angevine grande championne au Festival de la viande d'Evron
Une vache croisée rouge des prés et saosnoise, élevée par Yves Jolivet, de Chaudron-en-Mauges, est sortie championne inter-races…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités