Aller au contenu principal

Viticulture
Des robots qui facilitent le travail mécanique du sol

L’Association technique viticole 49 a organisé une journée technique jeudi 24 juin, au lycée Edgard Pisani de Montreuil-Bellay.

Trektor, le robot hybride et autonome conçu en Pays de la Loire. Il a été lauréat du concours Sival Innovation en 2020.
© AA

Les vignes de l’exploitation du lycée viticole avaient été copieusement arrosées avant la journée technique de l’ATV49. 120 mm en une semaine... Il n’y a donc pas eu de démonstration de matériel dans les rangs, mais les visiteurs ont tout de même pu découvrir plusieurs innovations. Parmi elles, deux robots : le Trektor, de la société Sitia et le Bakus, de la société Vitibot. Présentations.


Un hybride autonome et adaptable
Le Trektor, le premier tracteur hybride autonome, a été conçu par la société Sitia de Bouguenais (44), en partenariat avec le concessionnaire Jarny. « Sitia, qui est spécialisé dans l’ingénierie, et notamment dans le secteur nautique et automobile,  a conçu, développé et fait évoluer son robot, et nous Jarny, avons apporté notre connaissance du secteur viticole et de ses pratiques », explique Eric Gastellier, technico-commercial viti-vini chez Jarny.
Trektor est actuellement en phase d’essais dans les vignobles Anjou, Muscadet et Touraine avec différents types d’outils, ainsi qu’en maraîchage en Loire-
Atlantique. Les points forts de ce robot ? Etant hybride, il bénéficie d’une autonomie de 24 heures. Ses dimensions sont réglables en hauteur d’enjambement, en largeur et profondeur, ce qui permet une utilisation soit en interligne, soit en enjambeur. Enfin, le Trektor est un porte outil pour outils existants hydrauliques ou mécaniques. Ces outils peuvent être montés aussi bien à l’arrière qu’entre les roues sur une perche. La vitesse de travail peut atteindre 7 voire 8 km /heure avec les outils et la vitesse de déplacement est de 10 km h /heure maximum.
Le guidage est assuré par deux antennes GPS RTK, permettant une précision à moins de 3 cm dans les vignes. Cela nécessite d’avoir au préalable arpenté la parcelle.
Son tarif ? Il faudra compter environ 4 000 euros mensuels avec le service entretien, garantie, services, accompagnement, etc, indique Jarny.


Un enjambeur autonome 100 % électrique
Le concessionnaire V3Tec présentait lui, l’enjambeur Bakus, 100 % électrique et autonome. Ce robot a été conçu par l’entreprise Vitibot, située à Reims en Champagne. Le robot peut effectuer tous les travaux du sol, et devrait d’ici peu pouvoir réaliser des travaux de rognage, d’effeuillage et de prétaillage.
Une fois la parcelle arpentée, Bakus est guidé par RTK. Le robot dispose d’une batterie de 40 kwatt, permettant de  réaliser 10 h de travail ou 60 kwatt (16 heures). La vitesse maximale de travail est de 6 km/heure. Le modèle de base avec batterie de 40 watts sera commercialisé autour de 150 000 euros. Des viticulteurs du Val de Loire sont en train de s’équiper.

S.H.

Des robots qui facilitent  le travail mécanique du sol
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pommes et poires : une maigre récolte attendue
 Aux Vergers de Mané, à Martigné-Briand, la récolte a commencé le 16 août, avec la variété de poires Williams. Les volumes s’…
Un projet animal et végétal à taille humaine
Adèle Hallopé-Merlet, 29 ans, s’est installée à Chanteloup-les-Bois, au 1er avril 2019. Elle a reçu, pour son projet, le 3ème…
Vidéo : un chantier d'ensilage en Shredlage
Au Gaec de la Modtais à Blou, les rendements devraient avoisiner les 14 t de matière sèche/ha, sans irrigation. Le maïs est…
Une vache angevine grande championne au Festival de la viande d'Evron
Une vache croisée rouge des prés et saosnoise, élevée par Yves Jolivet, de Chaudron-en-Mauges, est sortie championne inter-races…
Hotmail sacrée championne suprême au Space 2021
Pour la 1ère fois au Space, un concours a départagé toutes les championnes laitières. C’est une vache angevine qui…
Engraisser avec du trèfle pur
Au Gaec Aillerie, l’herbe est valorisée au maximum. À Saint-Michel et Chanveaux, les 2 frères Julien et Pierre Aillerie élèvent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités