Aller au contenu principal

Innovation
Désherber au plus près de la plante

La société italienne Oliver Agro a mis sur le marché la bineuse Rotosark, qui
permet de gagner en précision sur le désherbage mécanique. Le matériel était en démonstration jeudi 13 avril, à l’événement Désherb’Expo, à Loire-Authion.

Démonstration de la bineuse, équipée de rotors, sur une culture de lupin.
© AA

« Sur poireau, on travaille jusqu’à 0,5 cm entre les deux rotors ! », explique Akram Henibez, commercial de la société Aur1. Guidé en manuel, en translation hydraulique ou par caméra, le matériel de binage de Rotosark permet une très grande précision de désherbage sur le rang. Ce matériel, fabriqué par la société italienne Oliver Agro, est importé en France depuis 2 ans par le distributeur Aur1, situé à Paulx, en Loire-Atlantique. Il peut être déployé dans diverses productions : en maraîchage, mais aussi en PPAM (Plantes à parfum, aromatique et médicinales), en pépinières, ou encore en grandes cultures. Il est également intéressant sur cultures paillées, comme le melon. Dans ce cas, les rotors sont enrobés de caoutchouc, afin de venir travailler le bord du paillage sans l’endommager.
« Après une phase d’expérimentations, de démos, nous avons réellement débuté la commercialisation après le Sival 2022, et nous avons déjà vendu une trentaine de machines en France », précise Akram Henibez. Aur1 a effectué des essais avec différents partenaires : la Fnams (multiplicateurs de semences), Hemp-It (producteurs de semences de chanvre), le Sileban (station d’expérimentation et de développement des cultures légumières, en Normandie).

Des rotors inspirés de la forme d’une main
Les principaux atouts techniques de cette bineuse : le parallélogramme est monté sur des ressorts de pression qui permettent de s’adapter à différents stades de culture et à différents types de  sols. Gros atout aussi, ses rotors Rotoblizz en acier : « Oliver  Agro est la seule société aujourd’hui à faire des rotors en acier inoxydable en désherbage mécanique », affirme le commercial de Aur1. La forme de ces outils, brevetés, est inspirée de la main. Ces mains géantes, inclinées, viennent désherber sans endommager le système racinaire et foliaire de la culture, grâce à leur forme ronde : « le côté arrondi du rotor protège au maximum la culture », résume Akram Henibez.


Un débit de chantier entre 4 et 10 km/heure
Le débit de chantier est assez soutenu : la machine peut avancer entre 4 et 10 km/heure. Quand l’utiliser ? « On conseille d’attendre que le système racinaire soit bien présent et d’intervenir au stade 2-3 feuilles. Le stade cotylédon est trop précoce », souligne le commercial. La bineuse peut aussi effectuer un travail de décroûtage de la terre, juste après le semis.
Pour ce qui est du prix, il faut compter un budget de 14 300 euros sur le modèle présenté à Désherb’Expo, sans compter le guidage.
S.H.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’Anjou bloque à son tour

Alors que le mouvement de colère du monde agricole s’étale désormais sur toute la France, la FDSEA et les JA49 ont entamé une…

Lisa Gourdon profite d'une pause pour reprendre de l'énergie grâce au pique nique distribué à l'échangeur de la Plesse, sur l'axe Angers-Rennes.
Mobilisée au cœur du cortège
Pour certains agriculteurs présents dans le convoi jeudi 1er février, il s'agissait de leur première manifestation. Comme Lisa…
Solidaires, les entrepreneurs bloquent l'A11

Lundi matin dès 6h, les entrepreneurs des territoires (EDT) du Maine-et-Loire ont bloqué l'A11 dans les 2 sens, entre les…

Jeudi 18 janvier, à l'appel de la FDSEA et des JA 49, des agriculteurs de tout le département se sont rassemblés devant l'usine Lactalis pour bloquer l'entrée des camions sur le site de Saint-Florent le Vieil.
Lactalis sous pression

La semaine dernière, les agriculteurs se sont mobilisés pour soutenir l'Unell, principale organisation de producteurs livrant…

Retour sur la manifestation du 1er février à Angers : opération escargot

Plusieurs centaines d'agriculteurs de la FDSEA et des JA Maine-et-Loire, jeudi 1er février, pour défendre le revenu et appeler…

Continuer à apporter des solutions pour la maîtrise des charges

L'Union des Cuma Pays de la Loire - section Maine-et-Loire a tenu son assemblée générale vendredi 26 janvier au Campus de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois