Aller au contenu principal

Beaupréau
Deux week-ends de Feria Made in Mauges

Après deux années d’interruption, la Petite Angevine, rebaptisée “Feria Made in Mauges”, revient en force avec une nouvelle formule sur deux week-ends.

à l’hippodrome de la Prée, Michel Boutillier, secrétaire de la foire et Philippe Belliard, président de la société des courses de Beaupréau, organisatrice de la Petite Angevine.
© AA

Pour cette année de reprise, les organisateurs de la Petite Angevine bousculent un peu les habitudes. La foire, qui se tenait traditionnellement un lundi, juste après les courses, prend ses aises cette fois sur un week-end entier, juste avant la rentrée scolaire, afin de permettre au plus grand nombre d’y participer.
Pour commencer, honneur aux courses hippiques, qui se dérouleront les samedi 20 et dimanche 21 août. Les deux jours, des courses de trot, de plat et d’obstacle sont au programme. Après une période difficile liée au Covid, le public retrouve le chemin des hippodromes. « On s’attend à y voir beaucoup de monde, un public jeune et nombreux, explique Philippe Belliard, président de la Société des courses. Nous le constatons dans la région, sur toutes les manifestations proposées, les gens répondent présents, ils ont envie de sortir ! ».
Le PMU sera sur place le samedi. Un restaurant panoramique sera présent lors des deux week-ends, par l’Auberge de la Croix de Pierre  (réservations au 02 41 63 81 57). Samedi 20 août, une soirée cabaret est organisée au Sporting (réservations également au 02 41 63 81 57). Parallèlement aux courses hippiques, sont prévues des animations de cirque, des bandas, de la restauration. Un feu d’artifice sera tiré dimanche 21 août à 22 h 30, par la Société des courses.


Une foire sur deux jours
Le week-end des 27 et 28 août, place à la foire, où sont attendus plusieurs centaines d’exposants. « Alors qu’auparavant, les exposants s’installaient dans la nuit du dimanche au lundi, après les courses, l’avantage de cette nouvelle formule est qu’ils auront la possibilité de monter leur stand dès le vendredi, souligne Philippe Belliard. Les exposants ont bien accueilli le changement ». L’entreprise Boisseau, de Botz-en-Mauges, a même prévu de monter une maison entière en modules béton-bois.

Comme toujours, la foire fait la part belle à l’agriculture, avec la présence de nombreuses entreprises de matériel agricole, des producteurs de pays, regroupés sous la bannière de la Chambre d’agriculture, des concours animaux, notamment le traditionnel départemental blondes d’Aquitaine, un concours de génisses laitières et un concours de jeunes animaux rouge des prés.
Sur la foire, on pourra flâner, faire de bonnes affaires, mais aussi chercher du travail : un job dating se déroulera le samedi 27 août, avec plus de 20 entreprises des Mauges en recherche de personnel. Le secteur du transport est particulièrement représenté, avec 13 entreprises.
Côté festivités, à partir du vendredi soir et tout au long du week-end, une fête foraine s’installera  sur l’hippodrome, et de nombreuses animations sont au programme (orchestres, marionnettes géantes, mur d’escalade, présentation de chevaux bretons, animations par l’association Cheval Passion Pays de la Loire...). Un vide-grenier se déroulera toute la journée du dimanche 28 août. La fête se terminera le dimanche soir par un feu d’artifice offert par la Ville de Beaupréau.
Et la foire pourrait encore longtemps faire parler d’elle  bien au-delà des frontières des Mauges : deux artisans de Saint-Pierre Montlimart se sont en effet  lancé le défi un peu fou du record du monde de planche apéro. Celle-ci devrait mesurer pas moins de 100 mètres de long.
S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Allier fissuration et couverts végétaux
Le CER FRANCE Maine-et-Loire, le constructeur Actisol et le concessionnaire Modema Agri ont organisé le 13 septembre une journée…
L’inflation plombe son exploitation
Les éleveurs de bovins allaitants sont affectés par une hausse continue des charges depuis plusieurs mois. à Cherré, le jeune…
Bâtir une nouvelle vie autour de son élevage caprin
Au May sur Evre, Mélanie Canivet et Aurélien Rivet sont éleveurs caprins bio depuis le 1er août 2021. A la chèvrerie…
Des farmers irlandais et australiens à Festi’élevage
Des Irlandais et des Australiens, passionnés par la race parthenaise, avaient fait le déplacement au National de la race, à Festi…
Deux foyers cette semaine dans le Maine-et-Loire
Nous n’avions plus connu cela depuis le printemps dernier et la vague d’Influenza qui avait submergé l’Ouest du Maine-et-Loire .…
Rentrée explosive sur le prix du lait
Face à un prix du lait jugé insuffisant, FDSEA et JA demandent des hausses sans délai.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois