Aller au contenu principal

Session régionale
Développement durable : la Chambre souhaite accompagner les agriculteurs

Une démarche d’accompagnement spécifique sera mise en place dès décembre 2007.

La Chambre régionale a annoncé qu’elle allait s’engager dans une démarche d’accompagnement spécifique dès décembre 2007.
La Chambre régionale a annoncé qu’elle allait s’engager dans une démarche d’accompagnement spécifique dès décembre 2007.
© AA
Pour répondre aux nouveaux défis liés au développement durable, la Chambre régionale a annoncé, lors de sa dernière session, le 23 novembre à La Pommeraye, qu’elle allait s’engager dans une démarche d’accompagnement spécifique dès décembre 2007. Elle sera coordonnée par un comité de pilotage développement durable. « Les objectifs seront la promotion et l’accompagnement de la prise en compte du développement durable dans le réseau des Chambres, des organisations professionnelles agricoles, des filières et des exploitations. Une plus grande communication autour de la contribution de l’agriculture des Pays de la Loire au développement durable (démarches qualifiantes, agriculture biologique, projet Haute valeur environnement) est également prévue », a annoncé Christiane Lambert, présidente du comité de pilotage développement durable.
Ce comité remettra mi-2008 la synthèse de ses travaux, l’orientation retenue et le plan d’action régional.
« Cet accompagnement permettra aux agriculteurs de s’approprier la notion de développement durable, de faire reconnaître par la société les contributions majeures du secteur agricole aux objectifs du développement durable », a-t-elle expliqué. Une façon également de donner un nouvel élan aux initiatives individuelles et collectives.

Chemin parcouru
Face à ces bouleversements, les élus ont souligné le chemin déjà parcouru dans la région des Pays de la Loire sur le plan social, «  la première région française en terme nombre d’installations aidées en 2006 », sur le plan économique « la première région pour les produits sous signes officiels de qualité » et sur le plan environnemental avec « des opérations collectives développées dans les bassins versants pour une bonne gestion quantitative et qualitative de l’eau ». « Face à ces efforts, les agriculteurs se sentent incompris. Il faut communiquer plus largement. L’agriculture est une source de solutions et non de pollution », a rappelé la présidente du comité de pilotage.              
NOËLLE HUART
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités