Aller au contenu principal

Viticulture
Dix jours d’avance pour les vendanges

Les vendanges ont commencé cette semaine en Anjou - Saumur.

Comme la cueillette des pommes, les vendanges ont débuté avec une dizaine de jours d’avance.
Comme la cueillette des pommes, les vendanges ont débuté avec une dizaine de jours d’avance.
© Archives AA

Les conditions météo estivales avaient un peu freiné la précocité annoncée de la vigne. Mais face au temps chaud et humide des derniers jours, la Fédération viticole a décidé de donner le feu vert pour les vendanges dès cette semaine, pour limiter les risques de botrytis. Le premier ban des vendanges a été arrêté au 23 août pour les chardonnay, les sauvignon et les pinot noir destinés à être vinifiés pour les vins de base à AOC (Appellation d’origine contrôlée) crémant de loire, anjou mousseux et saumur mousseux.
Démarrées très tôt - la floraison avait eu lieu avec une quinzaine de jours d’avance au printemps - les vignes ont été freinées dans leur développement en juillet où les températures ont affiché en moyenne 20° en journée. “Le froid a ralenti la croissance”, souligne Nicolas Rubin de l’ATV49. À cela s’est conjugué l’effet de la sécheresse qui s’est fait différemment sentir selon les secteurs. Là où la pluviométrie a été la plus faible, dans l’est du vignoble de l’Anjou, “la véraison s’est étalée avec des baies assez petites sur certaines parcelles”. On a pu observer ici et là des retards de maturité liés au stress hydrique. Les pluies plus fréquentes après le 15 juillet sur certaines zones n’ont pas pour autant impacté l’état sanitaire du vignoble, qui est sain dans l’ensemble.
Les vignerons ont plutôt bien anticipé cet avancement. “Les viticulteurs ont en tête l’année 2003 qui avait été très précoce et où certains avaient pu se laisser déborder par cette précocité. Cette année, la plupart avaient préparé les chais et avaient monté leurs équipes de vendangeurs avant de partir en congés”, précise le conseiller technique.

Un travail plus complexe en cave

En terme de quantité, on s’oriente sur des volumes assez similaires à ceux de l’an passé, avec des “grappes bien remplies dans l’ensemble”, sauf sur les parcelles qui ont le plus souffert de la sécheresse, dans les secteurs du Layon et de l’Aubance. La qualité devrait aussi être au rendez-vous, même si les conditions climatiques, favorables au printemps, mais nettement moins durant l’été, rendent plus complexes le travail en cave, notamment pour les cépages rouges. “Face à une maturité non aboutie, il faut être très vigilant sur les tanins, les couleurs. Il faut veiller aussi à ne pas trop laisser macérer”.

D. J.


Les cours des vins des Pays de la Loire du mois de juillet sont dans l'édition de l'Anjou Agricole du 26 août.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités