Aller au contenu principal

Salon de l’agriculture
Dix jours pour conquérir Paris, les Parisiens et la France

100 m2, cette année, avec des animations pendant dix jours sur un stand dédié aux secteurs agricole et touristique du Maine-et-Loire.

Au total 130 personnes vont se relayer pour assurer les animations du stand du Maine-et-Loire (hall 7) au Salon de l’agriculture.
Au total 130 personnes vont se relayer pour assurer les animations du stand du Maine-et-Loire (hall 7) au Salon de l’agriculture.
© AA

600 à 700 000 visiteurs fréquentent, une fois par an, porte de Versailles, les allées du Salon de l’agriculture. Une manifestation qui s’adresse en priorité au grand public, Parisiens ou provinciaux, venus de toute la France pour admirer ce que l’agriculture a de plus beau.
En s’installant, pour dix jours, sur un espace spécifique de 100 m2, entièrement dévolu au tourisme, aux initiatives locales, aux activités agricoles et agroalimentaires, le conseil général a voulu renforcer encore l’image et la notoriété du département auprès d’un public captif. « Un investissement consenti pour plusieurs années », précise le président du conseil général. « Et pour d’autres usages ». Pour la circonstance, le stand rassemble donc le Comité départemental au tourisme, la Chambre d'agriculture et Terra Botanica.
La prochaine ouverture du parc, prévue le 11 avril, n’est pas étrangère à la démarche. Voilà bien l’occasion propice à faire connaître une nouveauté, située à 1 h 30 de Paris par TGV et 3 heures par la route et qui répond aux attentes de nature et d’espaces verts des Français. Un produit d’avenir donc. D’ailleurs, le stand affiche sans ambiguïté que « l’avenir pousse en Anjou ».
L’avenir y pousse, certes, même s’il y pousse cahin caha de par les difficultés que connaissent les productions agricoles. La présence dix jours durant au Salon de l’agriculture sera donc aussi pour ce secteur, l’occasion de faire valoir ses atouts. De réaffirmer que, oui, le secteur agricole est un secteur économique à part entière, porteur d’emploi. Christophe Béchu, président du conseil général, député européen et candidat aux prochaines élections régionales, ne voulait pas laisser passer cette opportunité de rappeler que le Maine-et-Loire est le cinquième département agricole de France, le deuxième en terme d’installations, le troisième pour ce qui est de la main-d’œuvre salariée.« Cette année, toutes les productions peuvent participer, se félicite Jean-François Cesbron. c’est une mise en avant des productions, à travers la présence de 25 partenaires, mais aussi une valorisation des territoires », apprécie le président de la Chambre d'agriculture.

m. l.-r.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Fermes en fête : le pari réussi des JA49
Après une trop longue période et un contexte qui n’a pas permis au réseau JA de se retrouver. Fermes en Fête relance la dynamique…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Terrena veut ouvrir l’ère de l’Agriculture à Impacts Positifs
L’AG de Terrena s’est déroulée mardi 15 juin, en présentiel au Centre des congrès d’Angers et avec une retransmission en live en…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Deux projets de loi cruciaux pour l’agriculture
FDSEA et JA  ont rencontré les parlementaires sur deux dossiers majeurs du moment examinés  par l’Assemblée nationale et le Sénat.
La hausse des prix et la pénurie des matériaux inquiètent
Acier, cuivre, matières plastiques, bois... Après une chute mondiale en 2020, les prix de ces matières premières connaissent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités