Aller au contenu principal

Drôle de tracteur au milieu des champs

Depuis 1993, le guide de France Passion met en relation des camping-caristes et des agriculteurs, artisans ou viticulteurs. Une manière de consommer du tourisme de manière locale, et nature.

Renouer avec la nature, tel est le but des voyageurs en camping-car privilégiant l’accueil à la ferme.
Renouer avec la nature, tel est le but des voyageurs en camping-car privilégiant l’accueil à la ferme.
© France Passion

À partir des années 1980, le camping-car commence sa démocratisation, notamment grâce à la possibilité offerte à un certain nombre de vacanciers de louer des camping-cars pour des séjours plutôt que de devoir les acheter. À l’été 2017, le parc des camping-cars français était estimé à 540 000 unités. Surfant sur cette engouement pour le camping-car, un réseau d’accueil à la ferme s’est monté en 1993 : France Passion.


Un échange gagnant-gagnant
Le principe est simple. L’agriculteur, ou l’artisan, met à disposition un espace pour loger un camping-car, ou plusieurs. « Dans la limite de 5, car la loi n’autorise pas plus de 6 campings-cars au même endroit dans le cadre privé », détaille Mathilde Yonnet-Liberty, chargé de communication pour France Passion. De leur côté, les camping-caristes s’engagent à laisser le lieu propre, et à être autonomes. Bien souvent, ces derniers en profitent pour acheter des produits de la ferme. Un échange gagnant-gagnant. « Il n’y a aucune obligation d’achat. L’idée, c’est vraiment d’offrir aux vacanciers un lieu idéal, dans la forêt. On laisse également la possibilité de visiter nos ruches et de venir au magasin à la ferme », détaille Lydia Girard, apicultrice à La Breille les Pins, près de Saumur. Disposant d’environ 900 ruches, la famille Girard fête ses 100 ans en tant qu’apiculteurs, et organise, à partir de demain, une semaine de festivités sur le site de l’exploitation. L’occasion de revoir certains camping-caristes.


60 000 adhérents
L’idée est née d’un journaliste viticole, près de Carpentras. Il est parti du constat que les vignerons avaient de la place, et que les camping-caristes en cherchaient. C’est ainsi que France Passion s’est créée, avant d’être élargie aux fermes et aux artisans. « Nous sommes partenaires du réseau vignerons indépendants, et de Bienvenue à la Ferme. Nous sommes présents dans 91 départements, avec plus de 2 500 accueils possibles », détaille Mathilde Yonnet-Liberty. Au total, ce sont plus de 60 000 adhérents qui, chaque année, sillonnent les campagnes en camping-car. Cette initiative a fait des émules dans toute l’Europe, de nombreux pays développant une offre similaire, notamment à travers le réseau de la Fédération européenne de la formule invitation.

 

Article complet dans l'Anjou Agricole du 24 juillet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le véto a misé sur les moutons pour s’installer
Installé depuis octobre 2019, Allain Millet, ancien vétérinaire, élève des moutons vendéens à La Chaussaire. 
Gel : jours décisifs pour la vigne
Dans le vignoble Anjou Saumur, plusieurs nuits de gelées se sont succédé cette semaine et les viticulteurs restent en alerte pour…
Une nouvelle aide régionale sur la bio
La présidente de la région, Christelle Morançais, a annoncé vendredi 26 mars, une enveloppe de 24 millions d’euros, fléchée vers…
La preuve par l’orage
L’association “Agriculture de conservation des Mauges” a organisé mardi 16 mars, à Jallais, une demi-journée d’information…
Aides couplées : vives réactions dans la profession
Le ministère de l’agriculture met ses premières propositions sur la table.
Nuits blanches pour lutter contre les gelées noires

Ces derniers jours, les heures de sommeil se font rares pour les arboriculteurs du Maine-et-Loire. Depuis lundi, les gelées s’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités