Aller au contenu principal

Enseignement
Edgard Pisani baptise le lycée viticole

L’ancien ministre donne son nom au bâtiment de Montreuil-Bellay qui inaugure un nouveau chai.

Pisani le bâtisseur, visiblement ému de dévoiler la plaque portant son nom.
Pisani le bâtisseur, visiblement ému de dévoiler la plaque portant son nom.
© Terre de Touraine

L’ancien ministre du général de Gaulle, qui fut également maire de la commune de Montreuil-Bellay, a inauguré avec le président de la région, le nouveau chai d’un lycée viticole qui porte désormais son nom. L’installation,  opérationnelle depuis les dernières vendanges, comprend une cuverie inox termo-régulée et un pressoir sous atmosphère contrôlée. Ce nouvel atelier (370 m2) est doté d’une cabine de pilotage assurant la gestion informatique de l’ensemble. Depuis le chai, les élèves voient sur écran géant celui de l’ordinateur de contrôle. Un outil professionnel à vocation pédagogique, bâti grâce à un financement régional de 0,79 M€.

Tourné vers l’avenir
Pisani le bâtisseur, visiblement ému de dévoiler la plaque portant son nom ne pouvait que saluer l’investissement. À 91 ans, ce père de vigneron angevin aime la jeunesse. Par nature son regard porte toujours loin vers l’avenir. Homme de culture et de desseins, il est monté au pupitre pour rappeler aux lycéens les enjeux de leur génération. « Comment le monde va-t-il pouvoir nourrir dix milliards d’êtres humains en 2050 ? Créons d’urgence un conseil de sécurité alimentaire à l’Onu. Divisons la planète en grandes régions pour leur procurer l’équilibre à l’abri des spéculations dévastatrices. Formons des agriculteurs capables de relever tous ces défis. Il faut désormais produire en protégeant et répondre aux enjeux du monde rural. » Et se tournant vers tous,
« il faut rester moderne, jusqu’à son dernier jour ». Il y a une différence de taille entre un homme grand et un grand homme. Edgard Pisani, représente les deux à la fois.
Philippe Guilbert
Terre de Touraine

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités