Aller au contenu principal

Irrigation
Élus de Chambre d’agriculture, JA et FDSEA chez le préfet

Le déficit pluviométrique amplifie les mesures de restriction.

Lors d’une réunion organisée par la Chambre d’agriculture et l’Entente interdépartementale Authion, les irrigants du Lathan ont convenu de mesures de restrictions volontaires.
Lors d’une réunion organisée par la Chambre d’agriculture et l’Entente interdépartementale Authion, les irrigants du Lathan ont convenu de mesures de restrictions volontaires.
© AA

Malgré les quelques averses de cette semaine, l’état des parcelles et le niveau des cours d’eau restent inquiétants. Jean-François Cesbron et Christiane Lambert ont rappelé vendredi 10 juin lors d’une rencontre avec le préfet les enjeux liés à l’irrigation et ont fait un état des lieux départemental. Leur message : une année exceptionnelle va nécessiter des mesures exceptionnelles, une gestion des restrictions d’irrigation qui prenne en compte les enjeux pour les exploitations, les prévisions météo et les tendances d’évolution des débits. Ils ont également posé la question de la capacité de stockage de l’eau, alors qu’environ un tiers des projets de création de réserves échoue en raison de la réglementation sur la  préservation des zones humides.
Le préfet est prêt à travailler de façon rapprochée avec la profession, pour trouver des compromis entre les besoins des irrigants, la préservation du milieu et les usages prioritaires (eau potable, incendie). Si un bassin se trouve en situation critique, il consultera la profession pour mettre en œuvre les mesures adaptées. Dans un premier temps, cela s’est traduit par une réunion avec la DDT pour préciser la méthode de travail commune. Une meilleure connaissance des besoins sur les bassins sensibles (Loir, Mayenne, Sarthe, Authion) est également nécessaire. Elle passe par des enquêtes auprès des irrigants. Un travail conjoint entre l’administration et la profession est également engagé pour lever les freins à la création de réserves.

Marie Calmejane

Bassin du Lathan

Des restrictions volontaires pour économiser l’eau

Une quarantaine d’irrigants utilise chaque année l’eau du Lathan pour les cultures fourragères, le maïs grain, et des pépinières. Le cours d’eau est alimenté notamment par la retenue de Rillé. Cette année, étant donné le volume de cette retenue et le déficit pluviométrique, on peut craindre un manque d’eau pour irriguer jusqu’en fin de saison. Face à ce constat, lors d’une réunion organisée par la Chambre d’agriculture et l’Entente interdépartementale Authion, les irrigants du Lathan ont convenu de mesures de restrictions volontaires. Dans un premier temps, il s’agit d’ajouter une nuit d’interdiction de prélèvement (en plus des restrictions horaires réglementaires) pour faire remonter le débit. Par la suite, si celui-ci diminue, les plages horaires d’irrigation pourront être raccourcies. Cette première démarche de gestion collective devrait permettre d’optimiser l’utilisation des volumes disponibles, en cohérence avec la préservation du milieu.

M. C.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le véto a misé sur les moutons pour s’installer
Installé depuis octobre 2019, Allain Millet, ancien vétérinaire, élève des moutons vendéens à La Chaussaire. 
Le système lisier leur allège la tâche
Au Fief-Sauvin (Montrevault-sur-Evre), le Gaec des Mardreaux a choisi de passer d’un système logettes paillées à un système tout…
Gel : jours décisifs pour la vigne
Dans le vignoble Anjou Saumur, plusieurs nuits de gelées se sont succédé cette semaine et les viticulteurs restent en alerte pour…
Une nouvelle aide régionale sur la bio
La présidente de la région, Christelle Morançais, a annoncé vendredi 26 mars, une enveloppe de 24 millions d’euros, fléchée vers…
La preuve par l’orage
L’association “Agriculture de conservation des Mauges” a organisé mardi 16 mars, à Jallais, une demi-journée d’information…
Aides couplées : vives réactions dans la profession
Le ministère de l’agriculture met ses premières propositions sur la table.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités