Aller au contenu principal

En finir avec le "tout, tout de suite !"

La présidente de la FNSEA Christiane Lambert et le cuisinier Arnaud Daguin ont débattu, lundi 18 février à Beaupréau, de la meilleure façon de rapprocher les agriculteurs des consommateurs.

Arnaud Daguin, chef cuisinier, Emmanuelle Ducros, journaliste au quotidien économique “L’Opinion” et modératrice du débat, et Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, lors de la conférence organisée lundi à Beaupréau par le Centre d’échanges et de réflexion sur l’avenir (Céra).
Arnaud Daguin, chef cuisinier, Emmanuelle Ducros, journaliste au quotidien économique “L’Opinion” et modératrice du débat, et Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, lors de la conférence organisée lundi à Beaupréau par le Centre d’échanges et de réflexion sur l’avenir (Céra).
© AA

Lundi 18 février, à Beaupréau, le Centre d’échanges et de réflexion pour l’avenir (Céra) organisait une table ronde devant répondre à la question : « Comment nourrir l’humanité en 2050 ? ». Pour en débattre, le cercle créé par une trentaine de chefs d’entreprises vendéens avait invité Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, et Arnaud Daguin, cuisinier “agitateur d’idées”. Assez rapidement, en fait, la discussion a bifurqué sur les valeurs attachées à la production agricole. « Qu’est-ce qu’un bon produit ?, interroge Arnaud Daguin. C’est celui qui concilie apports nutritionnels, innocuité sanitaire et empreinte environnementale limitée, et dont la mise en marché garantit à son producteur de vivre correctement. » Selon le restaurateur basque, rares sont les productions qui associent toutes ces dimensions. Elles correspondent pourtant aux aspirations des consommateurs. « Nous, agriculteurs, avons rendez-vous avec les consommateurs », reprend Christiane Lambert. Ajoutant que l’entrepreneur agricole est l’acteur de la chaîne alimentaire qui inspire le plus confiance (« à 79 % »), loin devant l’industriel, le politique, etc. « Pas à pas, les chefs d’entreprises agricoles font ce qu’ils peuvent pour changer. Et ils informent de plus en plus les consommateurs en direct au sujet de leurs démarches de progrès, via les réseaux sociaux. Les médias doivent donc cesser leur injonction du tout, tout de suite », tonne Christiane Lambert. Qui regrette également le “2 poids 2 mesures” des pouvoirs publics, à propos des phytos : « on vise 2035 ou 2040 pour arrêter le nucléaire et le moteur thermique, et on voudrait supprimer le glyphosate dès demain ? » Sans alternative fiable et viable, « c’est une stupidité, juge Arnaud Daguin. Donnons plutôt aux agriculteurs volontaires les moyens d’expérimenter sur les couverts végétaux ou les techniques de récolte ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Du lait, des gîtes... et du lombricompost
A Saint-Georges des Gardes, les éleveurs Anne et Nicolas Berder ne produisent pas que du lait. Ils sont aussi lombriculteurs et s…
L’agro-écologie en pratique lors de la session Chambre
Lundi 28 juin, à St Pierre-Montlimart, la Chambre d’agriculture du Maine-et-Loire a abordé le thème de l’agro-écologie lors de sa…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités