Aller au contenu principal

Ensilage : attention aux lignes électriques

Consignes de sécurité pour éviter les accidents électriques

© AA

De nombreuses lignes électriques traversent les parcelles agricoles. Elles présentent un danger lors de multiples travaux agricoles, en particulier les ensilages. Le risque est accru en cas de travaux de nuit. On relève malheureusement des accidents par contact entre l’ensileuse et une ligne, ou par la formation d’un arc électrique (amorçage) par l’ensileuse ou une remorque relevée. Les lignes électriques en fil nus sont au minimum à 6 m du sol, et les goulottes ou remorques levées dépassent parfois cette hauteur ! Or, pour éviter un arc électrique, il faut se tenir à une distance minimale de 3 mètres des lignes basse tension ( =400 volts), et 5 mètres pour les lignes haute tension (= 20 000 volts, soutenues par des pylônes métalliques).

 

En cas d’arc électrique, les brûlures peuvent être très graves. Une grande vigilance s’impose donc. Avant le chantier d’ensilage, est conseillé de repérer les parcelles (ou éventuellement silos) traversées par des lignes électriques, et d’informer les conducteurs d’engins des consignes de sécurité. Il est impératif de bien connaître le gabarit des engins pour éviter d’être surpris. Tout stockage sous des lignes est à proscrire.

 

En cas d’arc électrique ou de contact d’un engin avec une ligne, le conducteur doit rester dans l’engin. Il ne faut pas sauter du tracteur ou de l’ensileuse, sous peine d’être électrisé en touchant le sol. Si un début d’incendie oblige à quitter l’engin, il faut le faire en évitant d’être en contact à la fois avec la cabine et le sol, puis s’éloigner à tout petits pas. Il est également impératif d’avertir les collègues et d’interdire à quiconque de s’approcher de l’engin avant que les secours arrivent. En effet, un simple contact avec le sol à proximité de l’engin peut provoquer des blessures.

 

Numéros en cas d’accident

- pompiers : 18,

- Enedis : 01 76 61 47 01, numéro réservé aux appels concernant les dommages aux ouvrages d’électricité

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le véto a misé sur les moutons pour s’installer
Installé depuis octobre 2019, Allain Millet, ancien vétérinaire, élève des moutons vendéens à La Chaussaire. 
Le système lisier leur allège la tâche
Au Fief-Sauvin (Montrevault-sur-Evre), le Gaec des Mardreaux a choisi de passer d’un système logettes paillées à un système tout…
Gel : jours décisifs pour la vigne
Dans le vignoble Anjou Saumur, plusieurs nuits de gelées se sont succédé cette semaine et les viticulteurs restent en alerte pour…
Une nouvelle aide régionale sur la bio
La présidente de la région, Christelle Morançais, a annoncé vendredi 26 mars, une enveloppe de 24 millions d’euros, fléchée vers…
La preuve par l’orage
L’association “Agriculture de conservation des Mauges” a organisé mardi 16 mars, à Jallais, une demi-journée d’information…
Aides couplées : vives réactions dans la profession
Le ministère de l’agriculture met ses premières propositions sur la table.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités