Aller au contenu principal

Lait
Être en phase avec le marché

Le prix de base moyen du lait sur l’année 2013 de la région Grand Ouest devrait se situer à hauteur de 346 € / 1 000 litres.

© AA

 

Les indicateurs de marché sont au vert et resteront bons sur le premier semestre 2014. Touchés de plein fouet par l’explosion des coûts de production, les producteurs doivent à leur tour en profiter pleinement. “Compte tenu de l’évolution des marchés, le prix de base moyen sur l’année 2013 de la région Grand Ouest devrait se situer à hauteur de 346 € / 1 000 litres”, indique Pascal Clément, président de la section lait de la Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles de l’Ouest (FRSEAO). Cette valeur n’est pas un prix politique, elle est le simple reflet du contexte économique positif actuel et elle résulte de l’application des indicateurs publiés par le Cniel”, précise-il.

 

Depuis près d’un an maintenant, la section lait de la FRSEAO a mis au point un observatoire des prix payés aux producteurs qui leur permet de comparer le prix du lait payé par leur laiterie et celui payé par les autres entreprises de la région.
À partir de ces éléments, la section a calculé, entreprise par entreprise, le niveau de prix du lait que les producteurs sont en droit d’attendre sur la fin 2013. Il varie de l’ordre de 376 euros les 1 000 litres à 398 euros selon les entreprises, et ce qu’elles ont payé sur les 8/9 premiers mois de l’année (cf. tableaux). “Aujourd’hui, certaines entreprises s’observent et semblent vouloir se rallier au moins disant. Nos acheteurs doivent se référer aux indicateurs de marchés, comme cela est prévu dans les contrats et règlements intérieurs de coopératives. Nous n’attendrons pas la fin de l’année pour que le tir soit rectifié. Dans les jours qui viennent, nous allons allez demander des comptes à nos industriels”, précise Hervé Moël, secrétaire général de la section lait de la FRSEAO.

 

Véronique DENIEUL - FRSEAO
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités