Aller au contenu principal

Lait
Fac lait : les jeunes prioritaires en Pays de la Loire

Une enveloppe nationale de 30 M€ est attribué pour les éleveurs les plus en difficulté.

“Les jeunes agriculteurs ayant bénéficié des aides à l’installation doient être prioritaires”, demande  Florent Renaudier, président régional de JA.
“Les jeunes agriculteurs ayant bénéficié des aides à l’installation doient être prioritaires”, demande Florent Renaudier, président régional de JA.
© AA

Le gouvernement, à la demande de la FNP Lait et de la FNSEA-JA, a débloqué une enveloppe nationale de 30 millions d’euros pour accompagner les éleveurs les plus en difficulté. En région Pays de la Loire, la profession a soutenu l’idée de prioriser, dans tous les départements, les jeunes agriculteurs ayant bénéficié des aides à l’installation.
Deuxième région laitière de France, les Pays de la Loire se sont vu attribuer une enveloppe de 1,75 million d’€ au titre du Fonds d’allègement des charges (Fac) lait. Cette enveloppe permettra la prise en charge des frais financiers de certains prêts pour les agriculteurs prioritaires.
L’enveloppe a été déterminée en fonction du nombre d’exploi-tations laitières d’une part et du volume de lait produit dans la région, d’autre part. Pour la répartition régionale de l’enveloppe entre les cinq départements de la région, la clé utilisée a été la même (voir encadré).
Convoquée par la Draaf le 17 juillet à Nantes, la profession a pu discuter des critères de priorité de répartition de l’enveloppe. « L’enveloppe est trop faible, entame Pascal Clément, au nom de la FRSEA. Ce sont tous les éleveurs qui sont touchés par la crise et nous ne pourrons aider que quelques centaines d’éleveurs par département. Ce n’est pas assez ». Florent Renaudier, président régional de JA demande que les jeunes agriculteurs ayant bénéficié des aides à l’installation soient prioritaires : « Nous incitons les jeunes à s’inscrire dans le parcours à l’installation, pour qu’ils soient formés. Ce sont ces jeunes qu’il faut aider en priorité ». Malgré l’avis contraire de la Confédération paysanne, le Draaf arbitre dans le sens des positions de JA et de la FRSEA : priorité 1 : les jeunes ayant bénéficié des aides ; priorité 2 : les autres jeunes ; priorité 3 : les récents investisseurs (chaque département décidant s’il privilégie ceux ayant investi dans la mise aux normes ou ceux ayant un dossier Plan bâtiment).
Les dossiers de demande doivent être déposés avant le 30 septembre.

Jean-Paul GOUTINES

Chiffres

Enveloppe dans les cinq départements
(ces chiffres représentent l’affectation de 70 % de l’enveloppe potentielle des Pays de la Loire ; le reste sera réparti ultérieurement):

Loire Atlantique : 401 000 €
Maine et Loire : 331 000 €
Mayenne : 552 000 €
Sarthe : 201 000 €
Vendée : 267 000 €
Total région : 1 751 000 €.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’impact des champs électromagnétiques sur les animaux d’élevage
Le député Modem du Maine-et-Loire, Philippe Bolo, vient de produire un rapport parlementaire sur l’impact, encore mal connu, des…
Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités