Aller au contenu principal

Faire le lien entre les champs et les cuisines

La commune nouvelle de Mauges-sur-Loire s’est dotée d’un ambitieux projet de développement qui reconnecte l’agriculture à l’alimentation, afin de créer un cercle vertueux bénéficiable à tous.

Jean-Marc Allaire, chef-cuisinier à la résidence “Autonomie bon accueil” à La Pommeraye, travaille avec des produits locaux.
Jean-Marc Allaire, chef-cuisinier à la résidence “Autonomie bon accueil” à La Pommeraye, travaille avec des produits locaux.
© Mauges-sur-loire

« On ne peut pas séparer l’alimentation de la production », déclare Miléna Sébilleau, chargée de projet légumerie, alimentation et agriculture durables au sein de la commune nouvelle de Mauges-sur-Loire.

« L’objectif final est d’améliorer la qualité de l’assiette tout en favorisant des produits locaux », souligne Jean-Marie Bretault, adjoint responsable du pôle moyens, ressources et proximité et faisant partie du comité de pilotage. La commune souhaite maîtriser et recentrer le processus alimentaire sur son territoire. Production agricole, transformation, stockage et transport, distribution et service ainsi que gestion du gaspillage et des déchets sont tout autant de maillons de cette chaîne alimentaire globale. « Réfléchir selon cette approche permet de privilégier une alimentation de proximité, tracée et de qualité », insiste Miléna Sébilleau.

Miléna Sébilleau insiste sur les potentialités qu’un tel projet à l’échelle territoriale implique. « Mauges-sur-Loire, c’est un regroupement de 11 communes. Cela représente près d’un million de repas confectionnés par an, entre les entreprises, les écoles et collèges, les maisons de retraite... Réfléchir en terme de processus alimentaire permet non seulement de favoriser et d’aider à l’installation, mais aussi d’apporter des débouchés aux agriculteurs. Produire c’est bien, mais on produit pour quelque chose ». Parmi les actions qui vont être mises en place dès 2018, certaines sont directement destinées à booster l’agriculture locale.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Protéger les tournesols des oiseaux
Le Gaec de la Coudre utilise depuis 3 ans un canon Tonnfort 5 sur ses parcelles de tournesols. Le but : lutter contre les…
Le chantier de l’unité Doué-Métha enfin sur les rails
Dix ans après le début du projet, le chantier de l’unité de méthanisation collective du Douessin a démarré à Concourson-sur-Layon…
Roulage avant semis de maïs dans la luzerne
A Pruillé (Longuenée-en-Anjou), Samuel Aubert cherche à concilier agriculture biologique avec agriculture de conservation des…
Une météo idéale pour les semis
Le Gaec du Thouet a commencé les semis de maïs depuis la semaine dernière. A Bouzillé, depuis 2 ans, l’exploitation en…
Cultures : la pluie se fait attendre...
Le déficit hydrique commence à inquiéter les agriculteurs du Maine-et-Loire.
Influenza : organiser le repeuplement
Le Cravi a tenu une réunion vendredi 6 mai à Angers en présence de la Draaf. Le début du repeuplement est programmé pour début…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois