Aller au contenu principal

Formation
Faire naître des vocations par le jeu

Une mallette pédagogique fait connaître les métiers de l’agriculture et de l’environnement dans les collèges.

Les représentants des Chambres d’agriculture, de l’enseignement et de la Draf.
Les représentants des Chambres d’agriculture, de l’enseignement et de la Draf.
© Anjou agricole
C’est un jeu. Mais un jeu qui pourrait devenir réalité. Avec  “Sauvez Titan”, les collégiens de 3e se projettent dans les métiers de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et de l’environnement. C’est le but de la mallette pédagogique qui sera diffusée dans les établissements publics et privés des Pays de la Loire : faire découvrir ou redécouvrir ces métiers qui, par méconnaissance ou désintérêt, sont délaissés. Cet outil qui associe le ludique et l’information sera utilisé dans le cadre des ODP (Option découverte professionnelle), option qui sera généralisée dans les collèges dès la rentrée prochaine. « Cette démarche est une belle accroche pour aller plus loin, aller visiter des exploitations », suggère Hervé Germain, représentant du rectorat. C’est bien dans cet objectif que la profession a élaboré son projet, consciente de l’érosion démographique du nombre d’agriculteurs et de l’indispensable renouvellement, de plus en plus hors du cadre familial. Dans une région où l’agriculture est l’un des premiers employeurs (130 000 emplois), les responsables professionnels espèrent, par ce biais notamment, réussir à « redorer le blason de l’agriculture » et, comme l’a indiqué Luc Guyau, « ouvrir la connaissance et le désir, montrer l’évolution des métiers et de leurs organisations et en avoir un regard plus clair et plus précis ». En quoi consiste “Sauvez Titan” ? La mallette est composée d’outils pédagogiques, d’outils de travail et de supports documentaires.  Le jeu propose des scénarios catastrophe dans sept domaines d’activité : les productions, la transformation, les services, etc. très comparables aux activités de la région des Pays de la Loire. Des équipes de quatre jeunes sont alors chargées de proposer des solutions adéquates aux problèmes qui surviennent, de camper telle ou telle profession… « L’outil, testé pendant deux ans, a été très bien reçu par les jeunes », indique François Braud, enseignant au collège de Belleville, en Vendée, qui a travaillé avec des collègues de français, d’histoire et de géographie.
M.L.-R.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités