Aller au contenu principal

Entreprises
Farines sur mesure au Moulin d'Andrezé

Construit en 2007, le Moulin d’Andrezé, appartenant à la branche meunerie du groupe Terrena, fabrique 80 000 tonnes de farine par an.

Le Moulin d’Andrezé fabrique de la farine blanche T55 et T65 pour la biscuiterie, la briocherie et la boulangerie.
© AA

Dressant ses hautes tours bleu clair dans la zone industrielle d’Andrezé, dans les Mauges, le Moulin d’Andrezé est le plus récent des 8 moulins de Terrena Meunerie. Il a été co-construit en 2007, avec des agriculteurs de la coopérative Terrena et deux familles de meuniers, Sauvestre et Drouet. Dans cette grande bâtisse, beaucoup de fonctions sont automatisées.

Moulin d'Andrezé


« Seules 7 personnes font fonctionner le site, qui tourne, en ce moment, en 3 x 8, 6 jours et demi sur 7, expliquait Éric Lefevbre, responsable industriel, lors d’une visite organisée en octobre par l’Office de tourisme “Ôsez Mauges” (opération
“C’est quoi ton entreprise?”). Nous avons une grosse activité en ce moment, ce sont les effets de la reprise après Covid, les industriels travaillent beaucoup et nous aussi ! Nous recherchons d’ailleurs un technicien de maintenance... ». Le moulin approvisionne la biscuiterie LU de Nantes et différents fabricants de brioches locaux. Il fournit aussi des artisans boulangers et exporte une très petite partie de sa farine, à destination de Tahiti. Chaque année, 180 000 tonnes de blé panifiable, « exclusivement du Grand Ouest », entrent dans le moulin...

Farine Nouvelle Agriculture
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Des moutons dans le verger
 Les Fruits d’Altho, à Morannes sur Sarthe-Daumeray, produisent pommes et poires sur 125 ha. Les arboriculteurs, Thomas et…
« Une phase de fragilité comme on n’en a jamais connue en volaille »
Nathalie Langereau, responsable du dossier volaille à la FDSEA49.
Le Maine-et-Loire, un département diversifié majoritairement tourné vers l'élevage
En Maine-et-Loire, le recensement agricole 2020 dénombre 5 245 exploitations agricoles.* Le nombre d’exploitations…
Distraire au quotidien les poules pondeuses confinées
Déjà 2 mois que les poules pondeuses plein air  ne sortent plus... La faute aux mesures de biosécurité pour lutter contre la…
Quelles méthodes alternatives au glyphosate et à quel coût ?
 La disparition progressive des matières actives amène les producteurs à explorer différentes solutions.
380,15 € en prix de base sur janvier et février
Christophe Cesbron, producteur à Chemillé en Anjou et président de la nouvelle association de producteurs Lactalis, l’APLSL.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois