Aller au contenu principal

Farre
Farre : une journée qui renforce la dynamique de l’association régionale

L’Agriculture raisonnée, un pas vers le développement durable, tel était le thème de l’assemblée régionale de Farre* sur l’exploitation de Jean-François, Thony et Marie-Odile Cesbron.

« La désherbineuse réconcilie les techniques de l’agriculture biologique par le binage entre les rangs de maïs et les techniques conventionnelles en 
traitant chimiquement le rang. On réduit ainsi de 70 % les doses utilisées », commente Jean-François Cesbron, du Gaec de la Passerelle.
« La désherbineuse réconcilie les techniques de l’agriculture biologique par le binage entre les rangs de maïs et les techniques conventionnelles en
traitant chimiquement le rang. On réduit ainsi de 70 % les doses utilisées », commente Jean-François Cesbron, du Gaec de la Passerelle.
© AA

La démarche du Gaec de la Passerelle, à Saint-Lézin s’inscrit dans les objectifs de Farre, en proposant de faire partager aux autres leur passion et leur vision de l’agriculture », commentait Georges Plessis, nouveau président de Farre Pays de la Loire, présent à l’assemblée régionale de l’association, le lundi 16 juin, sur le site du Gaec. « Notre objectif est de défendre le type d’agriculture que nous voulons, qui respecte environnement et qualité ». L’assemblée générale fut également l’occasion de redéfinir le rôle et les perspectives de l’association. « La mission première de Farre est la communication auprès du grand public, du monde associatif et auprès des agriculteurs. Cette association n’a pas vocation à accompagner les agriculteurs vers la certification en agriculture raisonnée, c’est le rôle des Chambres d’agriculture ou des opérateurs économiques », résumait Christiane Lambert, présidente de Farre Maine-et-Loire. Quant aux projets, ils ne manquent pas : rencontres entre agriculteurs qualifiés ou en passe de l’être, démarches auprès de l’Agence de l’eau ou des nouveaux élus locaux, rencontres avec le monde associatif. L’idée d’un colloque régional a été également évoquée pour cette fin d’année. Cette nouvelle dynamique a été saluée par Hervé Pommereau, secrétaire général de Farre national venu pour l’occasion. « Toutes ces initiatives et cet investissement ne sont pas vains. À ce stade, Farre s’appuie fortement sur le réseau des agriculteurs, c’est ce qui lui donne sa légitimité. Le monde a changé et les préoccupations de la société se sont élargies ; en témoignent les débats autour du Grenelle de l’environ-nement », explique-t-il. Et d’ajouter : « Farre, comme précurseur de ces réflexions, a un rôle essentiel à jouer pour accompagner ces évolutions. Aujourd’hui, l’agriculture raisonnée sort de la confidentialité avec l’implication des coopératives vers la certification. » L’après-midi s’est déroulé au travers d’ateliers organisés sur l’exploitation afin que chacun constate un système conçu sur l’équilibre entre les hommes, l’économie et l’environnement. De la fabrique d’aliment permettant de valoriser 100 % des céréales produites, au désherbage alternatif réduisant par trois la consommation d’herbicide, en passant par les truies sur paille pour leur garantir un maximum de bien-être, tout sur l’exploitation est raisonné. Pour faire partager leur passion, les membres du Gaec assurent une activité de ferme pédagogique.

S.P.

*Farre : Forum pour une agriculture raisonnée respectueuse de l’environnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le véto a misé sur les moutons pour s’installer
Installé depuis octobre 2019, Allain Millet, ancien vétérinaire, élève des moutons vendéens à La Chaussaire. 
Le système lisier leur allège la tâche
Au Fief-Sauvin (Montrevault-sur-Evre), le Gaec des Mardreaux a choisi de passer d’un système logettes paillées à un système tout…
Gel : jours décisifs pour la vigne
Dans le vignoble Anjou Saumur, plusieurs nuits de gelées se sont succédé cette semaine et les viticulteurs restent en alerte pour…
Une nouvelle aide régionale sur la bio
La présidente de la région, Christelle Morançais, a annoncé vendredi 26 mars, une enveloppe de 24 millions d’euros, fléchée vers…
La preuve par l’orage
L’association “Agriculture de conservation des Mauges” a organisé mardi 16 mars, à Jallais, une demi-journée d’information…
Aides couplées : vives réactions dans la profession
Le ministère de l’agriculture met ses premières propositions sur la table.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités