Aller au contenu principal

FCO
FCO : les deux premiers cas 2009 en Maine-et-Loire

La fièvre catarrhale sérotype 8 vient de réapparaître en Anjou, avec deux premiers cas, à Candé et Montrevault.

Il reste jusqu’au 30 juin prochain aux éleveurs pour faire vacciner leur troupeau, dans le cadre de la campagne obligatoire 2009.
Il reste jusqu’au 30 juin prochain aux éleveurs pour faire vacciner leur troupeau, dans le cadre de la campagne obligatoire 2009.
© AA

Dans les deux cas de FCO signalés en Maine-et-Loire, confirmés par analyses de sang réalisées par le Laboratoire vétérinaire départemental, un seul bovin du troupeau a présenté des signes cliniques. La particularité est qu’il s’agit de jeunes veaux. Le premier présentait des signes méningés, avec un port de tête en arrière (malformation). Ce veau charolais est mort à l’âge de deux jours, le 14 avril. Dans le second élevage, le veau, prélevé le 23 avril à l’âge de 15 jours, avait une difficulté à téter, tournait la langue dans sa bouche. Traité, il est aujourd’hui guéri.
Ces cas officiels 2009 sont les premiers pour le sérotype 8 en France cette année. Ils n’entraînent aucune modification du zonage FCO.

Une transmission maternelle
Le fait que ce soit de tous jeunes veaux, et tôt dans la saison, durant la deuxième quinzaine d’avril, oriente plutôt vers une transmission maternelle. Les mères ont pu être infectées à l’automne 2008 ; les deux cheptels n’ayant pas été vaccinés FCO (facultative l’an dernier).
Quoi qu’il en soit, les analyses pratiquées (PCR) détectent la présence de génome du virus lui-même. Ces deux cas sont bien de nouveaux cas 2009, avec une origine peut-être de 2008.
Les deux élevages concernés sont placés sous surveillance par les services vétérinaires, et les mesures suivantes s’appliquent durant 60 jours (période d’infectiosité définie par l’OIE) et jusqu’au moment où l’ensemble de leur cheptel sera vacciné depuis plus de trente jours :
- la sortie de l’exploitation de bovins de plus de 90 jours non vaccinés FCO (1-8) est interdite, sauf pour l’abattoir ;
- les bovins sont considérés vaccinés, et peuvent être destinés à la vente pour l’élevage
30 jours après la deuxième injection ;
- les bovins positifs ou ceux présentant des signes évocateurs de FCO doivent être désinsectisés et, si possible, maintenus dans des locaux désinsectisés pendant 60 jours à compter du résultat positif. 
La vaccination 2009 avait été faite dans un cas, et était programmée dans le second et a été aussitôt réalisée. Les mesures devraient donc être levées à mi-juillet. Il n’y a aucun risque particulier ni conséquence pour le voisinage.
Ces deux cas montrent donc que le virus de la FCO circule encore. La vaccination obligatoire de tous les élevages de bovins et d’ovins en 2009 doit être terminée au 30 juin 2009, c’est-à-dire entreprise au plus tard le 9 juin pour la première injection.
Une fois immunisés, les animaux ne développeront pas de signes cliniques, la multiplication du virus sera beaucoup plus limitée, et donc la transmission, la contamination d’autres animaux sera elle aussi beaucoup plus limitée.
Le nombre de cas en 2009 devrait être beaucoup plus faible qu’en 2008 (372 cas en Maine-et- Loire). Bien vacciner, c’est donc l’affaire et l’intérêt de tous.

Philippe BLANQUEFORT
GDS : 02 41 33 61 01.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Régis Baudouin
Face à l’ampleur des dégâts, il veut protéger tout son verger contre le gel
A Villebernier, l'arboriculteur Régis Baudouin estime avoir perdu plus de la moitié de sa production de fruits à cause des gelées…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités