Aller au contenu principal

Festi Élevage
Festi Élevage, “rendez-vous professionnel et convivial”

Pour Claude Cesbron, le rendez-vous de Chemillé est incontournable.

Claude Cesbron, nouveau président de Festi Élevage, élève un cheptel limousin à Vezins.
Claude Cesbron, nouveau président de Festi Élevage, élève un cheptel limousin à Vezins.
© Anjou agricole
Au printemps dernier, Claude Cesbron a succédé à Jean-Laurent Jubin à la présidence de Festi Élevage. Une façon de "renvoyer l'ascenseur" à une organisation qui, depuis des années, se caractérise, selon lui, par "la convivialité et une saine rivalité". La participation renouvelée des éleveurs, chaque année, vient confirmer son sentiment. Une des raisons de ce succès repose sans doute sur l'implication des éleveurs et des syndicats de race, tous bénévoles et organisateurs de l'opération au budget raisonnable, soutenue par les organisations d'élevage, la Chambre d'agriculture et près d'une soixantaine de sponsors et exposants. "Crise ou pas crise, tout le monde revient", apprécie-t-il. "On a besoin de sortir, de voir autre chose, d'échanger".

Continuité et innovation
Claude Cesbron prend cette présidence alors que Festi Élevage tient désormais en ses murs définitifs. Les travaux du théâtre foirail sont aujourd'hui quasiment terminés. "On reste limité dans le nombre d'animaux à accueillir, admet le responsable professionnel, mais cela ne nous empêche pas de nous perfectionner et surtout d'innover". Cette année, la disposition des rings va être revue de manière à mieux faire circuler le public entre les différents points forts du foirail. Les organisateurs souhaitent impliquer la filière aval en proposant, le vendredi soir, un concours-vente d'une vingtaine d'animaux de boucherie dans les six races bovines présentes à Chemillé. "Notre souhait, c'est que ces animaux partent vers des boucheries de promixité". Éleveur à Vezins, sur 55 hectares, Claude Cesbron présente, chaque année, plusieurs animaux de son cheptel limousin au concours départemental de Chemillé. Il a toujours été favorable à une seule manifestation rassemblant les races laitières et bovines, auxquelles se sont joints, avec le temps, les caprins et les ovins. Cette dix-huitième édition de Festi Élevage réservera aussi un temps fort pour les concours régionaux. C'est devenu une habitude. Il s'agira, cette fois, d'un régional jersiais, trois ans après un national très fréquenté, d'un régional brunes et d'un interrégional caprin, en l'occurrence une première pour ces deux-là. 
M. L.-R.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
" Traquer les prix hors la loi "
Interview de Frédéric Vincent, responsable du dossier lait à la FDSEA.
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités