Aller au contenu principal

Chemillé-en-Anjou
Festi'élevage : des retrouvailles tant attendues

La 26e édition de Festi’élevage se déroulera du vendredi 2 au dimanche 4 septembre au théâtre foirail de Chemillé.

Mardi 30 août, l’heure était aux préparatifs au théâtre foirail de Chemillé. Une soixantaine de bénévoles commencaient à installer barrières, stands et rings pour accueillir les animaux ce week-end.
© AA

Après 2 ans d’absence, enfin Festi’élevage revient ! Et les éleveurs sont au rendez-vous. Au grand plaisir des organisateurs de l’événement qui ont tenu une conférence de presse mardi 30 août au théâtre foirail de Chemillé. « Avec le national jersiais au Space et le national limousin aux 4 jours du Mans, j’avais peur qu’on manque d’éleveurs mais non, sourit Benoit Cesbron, président de Festi’élevage. Les présidents de chaque syndicat de race ont fait un super travail de mobilisation. » Résultat : Festi’élevage fait le plein avec 550 animaux présents. « On est ravi de se retrouver, de montrer le dynamisme de l’élevage », souligne le président de l’événement. « Pendant ce week-end, on met de côté nos tracas du quotidien et on ne se consacre qu’à la promotion de nos métiers », ajoute un des organisateurs, Denis Pineau. Les exposants seront toujours aussi nombreux que lors des précédentes éditions.


2 concours nationaux
En plus des traditionnels concours départementaux en bovins lait et viande, cette année, Festi’élevage accueillera 2 concours nationaux : l’un en race parthenaise et l’autre en moutons rouge de l’Ouest.
Reporté 2 années de suite à cause de la crise sanitaire, le national parthenais est très attendu. « Le dernier qui s’était déroulé à Chemillé date de 2010 », se souvient Benoit Cesbron, lui-même éleveur de la race et président du syndicat départemental parthenais. Il rassemblera plus de 160 animaux de 35 élevages différents. Le Maine-et-Loire, les Deux-Sèvres, la Vendée, la Loire-Atlantique, la Mayenne, la Sarthe, l’Aveyron et le Finistère seront représentés. Le concours débutera dès le vendredi sur le grand ring avec les prix de section. Et le samedi sera consacré aux prix de championnat et prix spéciaux. Ce concours sera jugé par 3 éleveurs : Dominique Bourasseau (85), Christophe Baribault (79) et Julien Caillon (79).
Près d’une centaine de moutons participeront au  concours national rouge de l’Ouest. « Comme il n’a pas pu avoir lieu au Salon de l’agriculture cette année, nous avons décidé, en mars dernier, de l’organiser à Festi’élevage », explique Denis Pineau, l’un des organisateurs du concours. Malgré un timing serré, les éleveurs se sont mobilisés et 11 élevages différents seront présents. « Ils viendront de la Dordogne, de la Manche, des Deux-Sèvres, de la Vienne, de la Mayenne, du Maine-et-Loire », précise l’éleveur de La Poitevinière.
Au-delà des concours, Festi’élevage, c’est aussi l’occasion de communiquer de manière positive sur le métier d’éleveur puisqu’en même temps se tient la Foire expo de Chemillé. Cette année, des panneaux avec des portraits d’éleveurs seront installés dans la foire. Ils présentent un panorama des différents éleveurs du territoire et l’impact positif qu’ils ont sur le territoire. « On espère que le grand public viendra nous voir. Nous sommes prêts à répondre à toutes leurs questions », note Benoît Cesbron.
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Les élevages angevins sélectionnés
 Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars. Cette année encore, les Angevins seront bien représentés au…
Sollicitez l'amortisseur tarifaire
Le dispositif d’amortisseur tarifaire sur l’électricité est entré en vigueur au 1er janvier 2023. Il le demeurera jusqu’au 31…
Jeune installé, il donne une orientation résolument végétale à une ancienne exploitation bovine
Agé de 37 ans, Nicolas Perdriau s’est installé au 1er septembre 2021 à Saint-Hilaire-du-Bois. Il a repris une exploitation bovine…
Une nouvelle ère pour Thomas constructions
  Thomas constructions métalliques a changé de mains. Quatre associés ont pris les rênes de l’entreprise installée à Chemillé-en-…
Ce qui change en 2023
Comme chaque année, et peut-être plus encore que toute autre, des nouveautés importantes se profilent. Tour d’horizon de ce qui…
Retour en images sur le SIVAL 2023

 Retour en images sur l'édition 2023 du Sival, qui s'est tenue du 17 au 19 janvier à Angers. Réalisation @AGRI72TV.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 166€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois