Aller au contenu principal

Jeunes agriculteurs
Festival de la Terre à Jallais : plus de 5 000 entrées

Le festival a attiré 5 000 personnes, le week-end des 20 et 21 août, dans les Mauges. L’équipe organisatrice a proposé de nouvelles animations, fort appréciées du public.

Responsables du comité : L. Bessonneau, S. Piet et J.-J. Chauvière.
Responsables du comité : L. Bessonneau, S. Piet et J.-J. Chauvière.

Le festival de la Terre s’est achevé dimanche soir, dans la chaleur et la foule. Il aura accueilli 5 000 visiteurs les 20 et 21 août, au cœur des Mauges. Sous le soleil, ils ont pu apprécier les multiples animations, comme le spectacle de vaches landaises, nouveauté de ce cru 2011. Avec 500 convives, la soirée du samedi a affiché complet. Entre le samedi midi et le dimanche midi, 900 à 950 repas ont été servis.

Le dynamisme des Mauges

Cette édition est un franc succès pour les Jeunes agriculteurs des cantons de Beaupréau, Chemillé, Champtoceaux et Montrevault. Depuis dix mois, ils se sont investis dans l’organisation. Le festival a mis en avant le dynamisme des Mauges, “la région qui installe le plus de jeunes dans le département”, rappelait Frédéric Vincent, président de JA49, dimanche, lors de l’inauguration. Intensive en productions, riche de ses hommes, l’agriculture des Mauges subit
toutefois la même pression foncière que les autres régions et les prix y ont augmenté de 50 % en dix ans, a-t-il aussi expliqué.
Moment festif, le festival était aussi l’occasion, comme chaque année, pour les responsables professionnels, de revenir sur l’actualité et de donner le ton de la rentrée syndicale. La sécheresse printanière, et ses conséquences, constitue une des premières préoccupations. Alors que la décision de classer le département en calamités agricoles était attendue ce jeudi 25 août, Frédéric Vincent et Christiane Lambert, présidente de la FDSEA ont souligné le travail effectué sur le terrain par les réseaux syndicaux pour faire favoriser la solidarité céréaliers-éleveurs, notamment l’opération paille. Ils ont salué la gestion au jour le jour des étiages effectuée par l’administration. Mais la situation économique des exploitations reste incertaine, voire dramatique pour certains, dans cette année “tourmentée”, comme l’a qualifiée Christiane Lambert. La responsable professionnelle cite la volatilité des cours, l’accroissement des charges, la diminution des interventions publiques, les crises économiques et financières, des filières en crise comme les fruits et légumes. La future Pac 2014 (lire aussi en page 7) est aussi dans tous les esprits. “Il ne faut pas oublier les mécanismes de régu-lation, parce que les normes franco-françaises – sociales, environnementales, commerciales… - ne nous sont pas favorables”, a souligné le président de JA.

Les énergies renouvelables

Frédéric Vincent a aussi évoqué le dossier des énergies renouve-lables, un des thèmes du festival. Dimanche, le public était invité lors d’une randonnée pédestre, à découvrir des innovations sur des exploitations agricoles : panneaux photovoltaïques, poche géomembrane, projet éolien… Plus de 250 marcheurs y ont participé. Frédéric Vincent a invité toutefois à la prudence : “Oui au photovoltaïque, mais pas au sol, et attention à la méthanisation et à la valorisation de matières premières potentiellement alimentaires”, résumait-il.
Après Louresse-Rochemenier en 2009, Jarzé en 2010 et Jallais cette année, le festival itinérant de JA prendra, en 2012, la direction du Segréen. Dès cet automne, un comité d’organisation va se mettre au travail.

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Régis Baudouin
Face à l’ampleur des dégâts, il veut protéger tout son verger contre le gel
A Villebernier, l'arboriculteur Régis Baudouin estime avoir perdu plus de la moitié de sa production de fruits à cause des gelées…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités