Aller au contenu principal

Concours
Festival de l’élevage : la parthenaise à l’honneur

La 16e édition se déroulera du 3 au 5 septembre à Chemillé.

Le concours national parthenais aura lieu le vendredi.
Le concours national parthenais aura lieu le vendredi.
© AA

Dans moins de deux mois, le festival de l’élevage de Chemillé, renommé “Festi élevage Maine-et-Loire”, ouvrira ses portes au Théâtre-Foirail de Chemillé. Le comité d’organisation constitué de 35 éleveurs de toutes les races, est déjà à pied-d’œuvre. Cette année, la parthenaise est à l’honneur avec l’organisation du concours national, qui aura lieu le vendredi. Pour l’occasion, 220 animaux de toute la France sont attendus.
Au total, ce sont 660 animaux qui prendront place pour trois jours sous les chapiteaux disposés à proximité du Théâtre-
Foirail : races laitières, races à viande, ovins, caprins. Ce qui fait un effectif d’une centaine d’animaux de plus par rapport à l’édition 2009, qui accueillait le concours national jersiais.  Pour loger tout le festival, une rue adjacente devra être bouchée. Le comité doit redoubler d’efforts aussi pour faire de la place à tous les sponsors : national parthenais compris, les partenaires sont dix de plus encore cette année, ce qui devrait porter leur nombre à une cinquantaine. Les concours se tiennent pendant la foire expo de Chemillé et le site du festival est visité chaque année par plus de 10 000 personnes pendant le week-end.
Le Festival est aussi un moment de convivialité très apprécié des éleveurs. Le samedi, la soirée des éleveurs se passera au Théâtre-Foirail, avec des animations musicales. Les convives pourront arriver à leur guise à partir de 20 h. Au menu, bœuf parthenais grillé.

S.H.

Effectifs

Nombre de places réservées par race :

Viande
50 charolaises - 35 limousines - 60 rouges des prés -
30 blondes d’Aquitaine -
10 blanc-bleu belge.

Lait
100 prim’holsteins - 50 normandes - 50 montbéliardes
30 brunes - 30 jersiaises.

Les éleveurs souhaitant concourir doivent d’adresser à leur groupement de race. Les pré-inscriptions sont à envoyer avant le 12 juillet.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités