Aller au contenu principal

Fruits et légumes : Bruxelles prolonge d’un an les mesures de soutien

La Commission européenne a prolongé le 10 juin pour une année supplémentaire – jusqu’au 30 juin 2017 – le dispositif de soutien au secteur des fruits et légumes pour le retrait des produits du marché (distribution gratuite, récolte en vert, compostage…) face à l’embargo russe.

© Actuagri

Les volumes ont néanmoins été fortement réduits (de 70% environ) par rapport au précédent programme 2015/2016 qui n’avait été utilisé qu’à un peu plus de 33%, les producteurs ayant trouvé de nouveaux marchés de substitution.

 

Chaque État membre dispose d’une enveloppe pour cinq catégories de produits : pomme et poires, légumes, agrumes, pêches et nectarines et autres fruits. La France dispose d’un contingent de 3 600 t des pommes et poires, de 1 000 t de légumes et 100 t de pêches et nectarines. Au total, la Commission européenne a déjà dépensé 280 millions € pour le retrait de 1,13 million de tonnes de fruits et légumes du marché depuis le début de l’embargo russe en août 2014.

-2% de récolte française de pommes 2016

« Au 1er juin, la production nationale de pommes est estimée en baisse de 2% par rapport à la récolte de 2015 », selon les services de statistiques du ministère de l'Agriculture, le 10 juin. Néanmoins, « compte-tenu du retard de végétation dans de nombreuses régions, ces estimations sont provisoires », soulignent les experts. Les disparités seraient fortes selon les régions. Ainsi, l'Aquitaine, le Centre et le Limousin accusent de fortes baisses sur un an (respectivement -10%, -9% et -9%). Au contraire, quelques régions ont des résultats plus positifs avec +4% en Midi-Pyrénées et une stabilité en Paca et en Pays-de-la-Loire.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Du lait, des gîtes... et du lombricompost
A Saint-Georges des Gardes, les éleveurs Anne et Nicolas Berder ne produisent pas que du lait. Ils sont aussi lombriculteurs et s…
L’agro-écologie en pratique lors de la session Chambre
Lundi 28 juin, à St Pierre-Montlimart, la Chambre d’agriculture du Maine-et-Loire a abordé le thème de l’agro-écologie lors de sa…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités