Aller au contenu principal

Gagner du temps et de la productivité en élevage allaitant

 Le syndicat limousin 49 a tenu son assemblée générale mercredi 22 février à Valanjou, sur le thème de l’organisation du travail en système allaitant. Les participants ont visité l’exploitation du Gaec Leblois.

© anjou agricole

Selon une enquête réalisée par Seenovia auprès d’une centaine d’éleveurs allaitants, le temps de travail consacré au troupeau (alimentation en bâtiment, au pré et gestion de la litière) varie de 11h35 à 29h35 par vache et par an. Un écart important qui «a peu d’impact sur les revenus», constate Kévin Gérard-Dubord. «Au contraire, l’activation de certains leviers permet à la fois de gagner du temps et de la productivité dans l’élevage», relève le conseiller au pôle économie de l’organisme de contrôle laitier, intervenant lors de l’assemblée générale du syndicat limousin 49, mercredi 22 février. Le rythme de distribution du fourrage (trois fois par semaine), limiter à deux le nombre de fourrage récolté ou l’accès à 100% de la pâture avec un système d’abreuvement automatique sont des pistes à explorer. «Grouper les vêlages est un autre levier essentiel, souligne-t-il. Le gain de productivité est ainsi estimé à 100€ par vêlage».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Vilmorin-Mikado, producteur de semences
Spécialisé dans la création, la production et la commercialisation des semences potagères pour les professionnels, mais aussi de…
Macumba et Lacheuse en haut du podium
  Les éleveurs et producteurs du Maine-et-Loire ont brillé dans les concours agricoles organisés au Salon de l’Agriculture à…
La Safer soutient l’installation en Anjou
Vendredi 3 mars, à Valanjou, la Safer Pays de la Loire a réuni les sept lauréats de l’aide spécifique destinée aux jeunes…
Les irrigants ne veulent pas « revivre 2022 »
A la veille de débuter la saison 2023, les irrigants du bassin de l’Authion sont inquiets. Ils craignent pour la survie de leurs…
Les éleveurs découvrent le magasin de producteurs de Saint-Macaire en Mauges
Les éleveurs de blondes d’Aquitaine ont tenu leur assemblée générale mardi 21 mars à Saint André de la Marche. Une AG tournée,…
Les éleveurs livrant à Lactalis attentifs au contexte inflationniste
La section Sèvres et Loire de l’APLBL, Association des producteurs de lait Pays de la Loire Bretagne Lactalis, a tenu son…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 166€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois