Aller au contenu principal

Gérer le bocage de manière durable

Le Lycée du Fresne, à Sainte-Gemmes-sur-Loire, accueillait cette semaine deux journées rassemblant des spécialistes du végétal. Un de leurs gros chantiers, la gestion des haies.

Des acteurs du territoire venus de toute la France ont réfléchi à la meilleure manière d’entretenir les haies.
Des acteurs du territoire venus de toute la France ont réfléchi à la meilleure manière d’entretenir les haies.
© AA

Elle protège contre les vents, elle freine l’écoulement de l’eau, elle est un lieu de vie pour les animaux, elle contribue à la beauté des paysages, et elle est, encore, source d’énergie renouvelable. La haie remplit nombreux services pour les agriculteurs et redevient, dans un contexte de transition énergétique, une source d’énergie à mobiliser. Lors de la journée organisée par l’Afac-Agroforesterie, le 16 novembre au lycée du Fresne, à Sainte-Gemmes-sur-Loire (49) des participants de toute la France ont échangé sur la gestion durable du bocage, de la plantation à la valorisation du bois. Gilles Beaujean, de la SCIC Maine-et-Loire Bois énergie, a présenté la démarche qui fédère aujourd’hui  80 associés coopérateurs, dont 44 fournisseurs de bois déchiqueté servant à alimenter des chaufferies.  Il a insisté sur l’aspect économique de la haie : « si l’entretien des haies ne représente qu’un coût pour les agriculteurs, cela risque de se terminer à coup de pelleteuse. Le rôle de la SCIC est notamment de les aider dans l’organisation des chantiers de coupe et dans la gestion durable de leurs ressources », a expliqué le conseiller.

L’exploitation du bois bocager ne peut se faire qu’à partir d’une filière structurée. « L’idée  est de fournir une énergie renouvelable sur le long terme aux clients. Nous avons du bois aujourd’hui mais si on ne le gère pas correctement, on peut rapidement ne plus en avoir demain ».

 

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 20 novembre 2015.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Protéger les tournesols des oiseaux
Le Gaec de la Coudre utilise depuis 3 ans un canon Tonnfort 5 sur ses parcelles de tournesols. Le but : lutter contre les…
Le chantier de l’unité Doué-Métha enfin sur les rails
Dix ans après le début du projet, le chantier de l’unité de méthanisation collective du Douessin a démarré à Concourson-sur-Layon…
Roulage avant semis de maïs dans la luzerne
A Pruillé (Longuenée-en-Anjou), Samuel Aubert cherche à concilier agriculture biologique avec agriculture de conservation des…
Une météo idéale pour les semis
Le Gaec du Thouet a commencé les semis de maïs depuis la semaine dernière. A Bouzillé, depuis 2 ans, l’exploitation en…
Cultures : la pluie se fait attendre...
Le déficit hydrique commence à inquiéter les agriculteurs du Maine-et-Loire.
Influenza : organiser le repeuplement
Le Cravi a tenu une réunion vendredi 6 mai à Angers en présence de la Draaf. Le début du repeuplement est programmé pour début…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois