Aller au contenu principal

Gestion du temps de travail : Aptimiz et AS 49 partenaires

Le centre de gestion AS49 et la start'up Aptimiz ont signé un contrat de partenariat le 23 juin.

Créée par trois diplômés de l'Esa d'Angers, l'appli Aptimiz permet de mesurer et analyser  le temps de travail sur les différents ateliers de l'exploitation.
Créée par trois diplômés de l'Esa d'Angers, l'appli Aptimiz permet de mesurer et analyser le temps de travail sur les différents ateliers de l'exploitation.
© AA

Des adhérents d'AS 49, en polyculture-élevage et en viticulture, vont être équipés, à partir de cet automne, de l'application Aptimiz. Celle-ci mesure le temps du travail grâce à la géolocalisation. Un contrat de partenariat a été signé, le 23 juin dernier, entre le centre de gestion et la start'up angevine.
AS 49 aidera les adhérents à exploiter les données issues de l'application. « L'appli Aptimiz est un outil d'aide à la décision qui nous paraît très intéressant, explique Jean-René Dilé, responsable du pôle conseil et directeur adjoint de AS49. Les données recueillies pourront par exemple aider à gérer au mieux les pointes de travail dans l'année et anticiper la gestion de main-d'œuvre. Elles pourront aussi aider à prendre des décisions sur la poursuite ou non d'ateliers dans le cadre d'une transmission ». Créée en 2018 par trois diplômés de l'ésa, Aptimiz commercialise son application depuis juin 2019. « Nous développons les partenariats avec différentes structures comme AS 49, qui apportent un conseil supplémentaire sur cette problématique du temps de travail. Cela permet une prise de recul et un croisement des regards », explique Matthieu Carpentier, co-fondateur d'Aptimiz.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le véto a misé sur les moutons pour s’installer
Installé depuis octobre 2019, Allain Millet, ancien vétérinaire, élève des moutons vendéens à La Chaussaire. 
Gel : jours décisifs pour la vigne
Dans le vignoble Anjou Saumur, plusieurs nuits de gelées se sont succédé cette semaine et les viticulteurs restent en alerte pour…
Une nouvelle aide régionale sur la bio
La présidente de la région, Christelle Morançais, a annoncé vendredi 26 mars, une enveloppe de 24 millions d’euros, fléchée vers…
La preuve par l’orage
L’association “Agriculture de conservation des Mauges” a organisé mardi 16 mars, à Jallais, une demi-journée d’information…
Aides couplées : vives réactions dans la profession
Le ministère de l’agriculture met ses premières propositions sur la table.
Nuits blanches pour lutter contre les gelées noires

Ces derniers jours, les heures de sommeil se font rares pour les arboriculteurs du Maine-et-Loire. Depuis lundi, les gelées s’…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités