Aller au contenu principal

Glyphosate : le gouvernement demande un "plan de sortie" à S. Travert et N. Hulot

© Jean-Charles Gutner

Le Premier ministre Edouard Philippe a demandé aux ministères de l'Agriculture et de la Transition écologique « de lui présenter, avant la fin de l'année et en fonction des conclusions des Etats généraux de l'alimentation, les conditions d'un plan de sortie du glyphosate, compte tenu de l'état de la recherche et des alternatives disponibles pour les agriculteurs », annonce Matignon dans un communiqué le 25 septembre.

Pour Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, « cette communication décrispe la position ultrafermée qui était de dire "interdiction". Aujourd'hui, Matignon dit "interdiction s'il y a des solutions alternatives et un accompagnement ». A la sortie d'une rencontre avec le ministre Nicolas Hulot le 25 septembre, elle explique: «La FNSEA lui a dit qu'on ne peut sérieusement interdire le glyphosate sans alternatives crédibles aux plans technique et économique.»

Elle a aussi affirmé qu'il est hors de question que, si l'UE disait oui à l'autorisation du glyphosate, la France prenne une position unilatérale visant à dire non.

Plus tard dans la journée, le porte-parole du gouvernement affirmait à l'AFP que le gouvernement «s'engageait à des progrès significatifs» d'ici 2022 pour tous les phytos dont le glyphosate. Autrement dit: que l'UE vote oui ou non à la proposition de la Commission européenne sur le glyphosate, la France a un objectif sur les produits phytos. Christiane Lambert a insisté: «On doit acter comment les choses vont se passer. Comment la France va-t-elle poser ses conditions? Comment les autres pays vont réagir? C'est encore très flou.» Et de conclure : «J'attends de voir la suite des évènements».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Allier fissuration et couverts végétaux
Le CER FRANCE Maine-et-Loire, le constructeur Actisol et le concessionnaire Modema Agri ont organisé le 13 septembre une journée…
L’inflation plombe son exploitation
Les éleveurs de bovins allaitants sont affectés par une hausse continue des charges depuis plusieurs mois. à Cherré, le jeune…
Bâtir une nouvelle vie autour de son élevage caprin
Au May sur Evre, Mélanie Canivet et Aurélien Rivet sont éleveurs caprins bio depuis le 1er août 2021. A la chèvrerie…
Des farmers irlandais et australiens à Festi’élevage
Des Irlandais et des Australiens, passionnés par la race parthenaise, avaient fait le déplacement au National de la race, à Festi…
Deux foyers cette semaine dans le Maine-et-Loire
Nous n’avions plus connu cela depuis le printemps dernier et la vague d’Influenza qui avait submergé l’Ouest du Maine-et-Loire .…
Rentrée explosive sur le prix du lait
Face à un prix du lait jugé insuffisant, FDSEA et JA demandent des hausses sans délai.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois