Aller au contenu principal

Glyphosate : S. Travert indique qu'il va défendre une autorisation pour 5 à 7 ans

© Sandrine Boissière

Le 22 septembre, environ 250 agriculteurs ont bloqué l'accès aux Champs-Elysées pour manifester contre la position de la France sur le glyphosate. De façon symbolique, ils étaient allongés sur la paille. Fin août, le ministre de la Transition écologique avait affirmé que la France votera contre le renouvellement de l'autorisation de cet herbicide. Un vote doit avoir lieu à Bruxelles début octobre. Dans la matinée, une délégation de sept agriculteurs a été reçue par la conseillère agricole du Président de la République Audrey Bourolleau.

Selon Elisa Despiney, représentante de la FDSEA Ile-de-France, les agriculteurs lui ont défendu le fait que l'interdiction ne pouvait pas être immédiate tant qu'il n'y a pas d'alternative.

Le même jour, le ministre de l'Agriculture a assuré sur RTL que la France était contre un prolongement de l'autorisation du glyphosate pour 10 ans, mais "elle souhaite une autorisation pour un délai plus court, de l'ordre de 5 à 7 ans, de façon à accompagner le changement avec nos exploitants agricoles". "La France veut défendre une position intermédiaire" en s'appuyant "sur la science et le droit" et en mettant à contribution la recherche publique et privée. Il a indiqué qu'il allait aborder ce sujet avec la commission les 26 et 27 septembre, notamment avec la Commissaire en charge de la Santé.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Du lait, des gîtes... et du lombricompost
A Saint-Georges des Gardes, les éleveurs Anne et Nicolas Berder ne produisent pas que du lait. Ils sont aussi lombriculteurs et s…
L’agro-écologie en pratique lors de la session Chambre
Lundi 28 juin, à St Pierre-Montlimart, la Chambre d’agriculture du Maine-et-Loire a abordé le thème de l’agro-écologie lors de sa…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités