Aller au contenu principal

Grandes cultures : la modulation de l’azote permet 12% d’économie, selon Airinov

© J.-C. Gutner

Optimiser les apports d’azote permet de réaliser 12 % d’économie et d’augmenter de 4 % le rendement, a indiqué le 7 novembre le spécialiste du conseil agronomique par drone Airinov, en publiant son premier observatoire sur blé et colza. Son observatoire des cultures montre qu’en colza et blé, les besoins en azote sont très hétérogènes à l’échelle du territoire, mais aussi intra-parcellaire. « En blé, Airinov estime qu’en moyenne 10 unités d’azote par hectare ont été économisées par rapport aux prévisions initiales sur l’ensemble de la France métropolitaine, soit environ 10 euros/ha. » Airinov montre des écarts de conseil en apports d’azote très importants au sein des parcelles. « En moyenne, cette variabilité intra-parcellaire est de 70 unités d’azote par hectare, d'après le communiqué. Si les différences sont moins visibles au Nord de la France, elles peuvent dépasser les 82 unités d’azote par hectare dans les Pays-de-la-Loire, en Aquitaine et en Franche-Comté. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités