Aller au contenu principal

Grosse colère contre les prix bas

Les actions coup de poing se sont multipliées dans la nuit du 26 au 27 novembre sur tout le département, précédant la multitude d’actions prévues au national. Alors que les négociations commerciales démarrent, la FNSEA et JA exigent l’application de la loi Alimentation.

© AA

La FDSEA et les Jeunes agriculteurs du Maine-et-Loire ont mené plusieurs opérations coup de poing le 26 novembre au soir. Leurs cibles : les enseignes de la grande distribution et les entreprises de l’agro-alimentaire pour les mettre face à leurs responsabilités alors que les négociations commerciales débutent.

A Cholet, Ancenis, Le Lion-d’Angers, Brissac, Baugé, Daumeray ou Saint-Florent-le-Vieil, ce sont plus de 300 agriculteurs qui se sont mobilisés.

L’argent doit revenir aux agriculteurs

Ces actions s’inscrivent dans la continuité de celles des 8 et 22 octobre. Une preuve de l’engagement des agriculteurs angevins, qui ne lâcheront rien tant que leurs revendications ne seront pas prises en compte.

La FDSEA et les JA 49 ont tenu à rappeler leur priorité absolue : la défense du revenu et des prix, comme le souligne Mathieu Delanoë, secrétaire général des JA : « nous demandons aux opérateurs de respecter les agriculteurs dans les négociations commerciales qui démarrent, avec des indicateurs de coûts de production qui sont désormais établis et connus de tous ». Finies les excuses donc, il faut passer aux actes et rendre aux producteurs l’argent et la valeur ajoutée qui leur ont été confisqués depuis trop longtemps.

Prêts à recommencer

Pour cela, tout le monde doit prendre ses responsabilités. C’est pourquoi la FDSEA et JA 49 demandent à la grande distribution d’appliquer scrupuleusement la loi Alimentation ; ils exigent aussi des industriels qu’ils demandent des hausses de prix dans ces négociations commerciales en utilisant les indicateurs de coûts de production à leur disposition ; et ils rappellent également à l’Etat son devoir de contrôles pour faire appliquer la loi.

FDSEA et JA 49 n’excluent pas d’autres actions à venir, tant que la bataille du prix ne sera pas gagnée et que les producteurs ne seront pas payés à un niveau de prix rémunérateur.

D.B.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le prix des terres et prés agricoles
Tour d’horizon de l’évolution des prix des terres agricoles pour chaque département de la région Pays de la Loire.
Le robot danois qui sème et désherbe tout seul
Le robot Farmdroid, homologué pour travailler en autonomie sur la parcelle, sème et bine. Une alternative à l’usage de produits…
Le Préfet met la pression sur le sanglier
 Le Préfet a réuni le 27 septembre les représentants agricoles et des chasseurs pour faire le point sur le dossier dégâts de…
« Des conditions idéales pour semer »
Avec la météo favorable, les semis de blé ont démarré depuis la semaine dernière dans le Maine-et-Loire. Reportage au Gaec…
Donner des clés pour s’installer
160 élèves de formation agricole ont arpenté le forum à l'installation, jeudi 14 octobre, au Gaec des Mardreaux au Fief-Sauvin.
Un troupeau plus adapté à la demande
 L’assemblée générale du syndicat limousin 49 s’est tenue à Vezins, mardi 28 septembre. L’occasion de visiter l’EARL Blaiteau.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités