Aller au contenu principal

Horticulture : des plantes couvre-sol comme alternatives aux herbicides

L’Astredhor tiendra, pour la première fois, “Les rencontres techniques de l’Astredhor” au Sival où le directeur technique, Alain Ferre, présentera le projet PlacoHB sur l’enherbement des surfaces pour lutter contre les adventices sans utilisation de pesticides.

Le projet PlacoHB sur l’enherbement des surfaces pour lutter contre les adventices sans utilisation de pesticides.
Le projet PlacoHB sur l’enherbement des surfaces pour lutter contre les adventices sans utilisation de pesticides.
© AA

La station d’expérimentation de l’Astredhor d’Angers fait partie d’un groupe de stations réparties sur toute la France afin d’avoir des climats différents lors des recherches lancées. Chaque station a ses spécialités, en terres angevines ce sera plutôt l’entomologie agricole (insectes ravageurs et auxiliaires), les alternatives aux herbicides, les plantes de service et les plantes couvre-sol.


L’objectif

Le but de la station expérimentale angevine est de trouver des alternatives aux pesticides, insecticides, fongicides, herbicides et régulateurs de croissance. « Lorsque l’on veut qu’une plante croisse vite mais avec un temps de culture réduit, on utilise de l’engrais, de l’eau et un bon terreau, mais en contrepartie il y a une taille et une qualité commerciale à atteindre et cela se fait essentiellement chimiquement, précise Tom Hebbinckuys, chargé d’expérimentation. Nous allons donc chercher des alternatives à cela comme l’éclairage Led ou bien l’induction du stress à une plante en la caressant de manière régulière avec un appareil, ce qui va réduire la pousse apicale et développer les ramifications. Ainsi nous aurons des plantes peu développées en hauteur mais étoffées sans les avoir traitées chimiquement ».

PlacoHB


L’Astredhor travaille activement sur les plantes couvre-sol utilisées comme alternative aux herbicides et pour réduire une main-d’œuvre coûteuse en tontes régulières. Le but des recherches est de trouver une plante capable de rapidement coloniser le sol, de rester petite pour éviter l’entretien et d’être suffisamment concurrentielle vis-à-vis des adventices. Il faut aussi que cette plante ne soit pas trop gourmande en eau (sinon cela mobilise de la main-d’œuvre) et s’adapte aux conditions sèches et humides, surtout aux abords des parcelles qui sont arrosées, qu’elle ne soit pas trop concurrentielle vis-à-vis de la culture car elle ne doit pas réduire son rendement mais elle doit tout de même être vigoureuse pour empêcher les autres de se développer.

Nadège Belange

*Institut technique de l’horticulture.



Conférence

Dans le cadre des Rencontres techniques d’Astredhor, mardi 15 janvier, salle Aubance, conférence de 11 h à 12 h sur le projet Placohb.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Bientôt du konjac made in Anjou ?
Créer une filière de konjac 100 % français. C’est le défi que relève la SAS Plant innovation R&D basée à Angers.
Une vache du Maine-et-Loire championne régionale
Le Régional prim’holstein se tenait vendredi et samedi derniers à Château-Gontier. Un concours de grande qualité qui a vu le…
Un maïs grain 2021 exceptionnel
La récolte de maïs grain atteint des niveaux de volumes exceptionnels dans la région, avec des prix toujours très soutenus. Le…
Comment bien intégrer un tiers dans un Gaec 100 % familial ?
Comment bien réussir une installation dans un Gaec familial lorsqu’on est extérieur à cette famille ? Rencontre avec Samuel…
La Confédération Paysanne a-t-elle encore sa place dans les instances représentatives départementales ?

Lundi 22 novembre, lors de la session Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire, la Confédération Paysanne a confirmé son…

veaux de boucherie
Soigner les veaux pour obtenir une viande de qualité
Le GIE Les Vitelliers a organisé, fin octobre, une visite de l’élevage de veaux de boucherie de Marie Bossoreille à Montreuil-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 157€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois