Aller au contenu principal

Fourrages
Ils sont allés chercher la paille en Indre-et-Loire

La paille arrive dans les exploitations du Maine-et-Loire.

Bruno Menet, éleveur à Beaucouzé, a fait deux allers-retours en Indre-et-Loire pour aller presser et ramener la paille.
Bruno Menet, éleveur à Beaucouzé, a fait deux allers-retours en Indre-et-Loire pour aller presser et ramener la paille.
© AA

Les initiatives se multiplient pour assurer un approvisionnement en paille des exploitations. Le canton de d’Angers Ouest, animé par  François Beaupère et Bruno Menet, est allé chercher de la paille en Indre-et-Loire. “Nous avons traité directement avec des agriculteurs de ce département, via l’UDSEA 37”, explique François Beaupère, de la Membrolle-sur-Longuenée. “Nous avons organisé nous-mêmes le pressage et le transport”. Les agriculteurs se sont rendus pendent le week-end en Indre-et-Loire. Cette organisation leur a permis d’acheter la paille au prix de 20 euros la tonne. “Nous avons fait presser par un entrepreneur de travaux agricoles des Deux-Sèvres. Les champs ont été dégagés rapidement pour que les céréaliers puissent reprendre leur travail”. 150 tonnes de paille ont été amenées par camion en Maine-et-Loire. Pour François Beaupère, ce genre d’initiative locale, réalisée dans le cadre plus large de l’opération cnduite sous l’égide de l’Adiac, mériterait d’être plus largement reproduite : “C’est l’addition concertée des initiatives qui apporte des solutions pour tout le monde”.

S.H.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Le véto a misé sur les moutons pour s’installer
Installé depuis octobre 2019, Allain Millet, ancien vétérinaire, élève des moutons vendéens à La Chaussaire. 
Le système lisier leur allège la tâche
Au Fief-Sauvin (Montrevault-sur-Evre), le Gaec des Mardreaux a choisi de passer d’un système logettes paillées à un système tout…
Gel : jours décisifs pour la vigne
Dans le vignoble Anjou Saumur, plusieurs nuits de gelées se sont succédé cette semaine et les viticulteurs restent en alerte pour…
Une nouvelle aide régionale sur la bio
La présidente de la région, Christelle Morançais, a annoncé vendredi 26 mars, une enveloppe de 24 millions d’euros, fléchée vers…
La preuve par l’orage
L’association “Agriculture de conservation des Mauges” a organisé mardi 16 mars, à Jallais, une demi-journée d’information…
Aides couplées : vives réactions dans la profession
Le ministère de l’agriculture met ses premières propositions sur la table.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités