Aller au contenu principal

Témoignage
« J'ai adoré le parcours à l'installation »

Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-Florent-le-Vieil. La jeune femme est lauréate du 1er Prix à l'installation JA 49.

Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019 au sein de l'EARL Chèvretheil.
© AA

« Le parcours à l'installation, j'ai adoré ! Cela n'a rien eu pour moi du parcours du combattant... J'ai eu des formations hyper complètes, j'ai suivi des modules avec les associés où l'on a pu aborder des sujets comme le salaire... » Lison Lorre est installée depuis 2 ans au village de La Boutouchère, à Saint-Florent Le Vieil, avec deux associés, et son enthousiasme pour le métier d'éleveuse caprine est entier. La jeune femme ne se prédestinait pourtant pas à l'installation. Le projet est plutôt récent. Native de Saint-Pierre-Montlimart, sa famille ne travaille pas dans l'agriculture. Mais Lison Lorre s'intéresse aux animaux et monte à cheval depuis longtemps : « ce n'était pas un rêve de petite fille de devenir agricultrice, je pensais plutôt aux métiers du para-agricole. Quant aux chevaux, j'ai compris en grandissant qu'ils resteraient une passion et que je n'en ferais pas mon métier ».  

« Ce n'était pas un rêve de petite fille de devenir agricultrice, je pensais plutôt aux métiers du para-agricole. »

Etre autonome
Lison Lorre a passé un Bac pro CGEA en Loire-Atlantique, puis un BTS Acse et une licence Management des entreprises agricoles (MEA) à l'Esa d'Angers. C'est au cours du BTS qu'elle a suivi son premier stage à l'EARL Chèvretheil. En licence, elle a fait son apprentissage au cabinet comptable In Extenso, période enrichissante pendant laquelle est s'est rendue sur de nombreuses fermes. Durant toute cette période, elle n'entend pas parler d'installation : « en BTS, beaucoup d'étudiants avaient l'intention de s'installer, mais on n'abordait pas le parcours. Je ne me suis jamais vraiment projetée dans cette perspective », explique la jeune éleveuse.


Diplômée, elle est revenue à l'EARL Chèvreteil en tant que salariée. L'exploitation débutait la transformation fromagère et il lui fallait renforcer son équipe. Les associés, Jessica Delaunay et Jonathan Jollivet, lui ont proposé de s'installer : « j'y pensais aussi un peu. J'ai accepté, raconte-t-elle. Un conseiller de la Chambre d'agriculture est venu et nous a expliqué toutes les démarches à suivre, puis nous avons eu des contacts avec la banque. J'avais des a priori négatifs sur le parcours aidé, mais tout s'est très bien passé ».
Lison  Lorre a suivi des sessions en économie, social, technique et fiscalité, et a construit son Plan d'entreprise (PE) avec ses futurs associés : « j'ai apprécié de pouvoir être autonome pour le PE, car j'avais fait de la compta lors de ma formation. Le conseiller venait en appui lorsque nous en avions besoin ». Cette expérience lui a permis de bien appréhender les chiffres de l'exploitation.


S'investir dans la prise de décision
Le stage de parrainage a été le moment où la jeune femme est passée de « salariée à associée ». Une mue largement favorisée par les deux responsables de la ferme : « ils ont été top ! Il m'ont permis de m'investir dans la prise de décision, m'ont demandé comment je voyais la ferme dans 10 ans ».

S.H.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Souveraineté alimentaire : j’invite tous les agriculteurs à se connecter le 18 mai
En vue du colloque sur la souveraineté alimentaire qui aura lieu le 18 mai, en présence d'Emmanuel Macron et Julien Denormandie,…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités