Aller au contenu principal

Rendez-vous
Jeunes agriculteurs de retour sur les Champs Élysées

Les 22, 23 et 24 mai, à Paris, grande opération auprès du public : “La Nature Capitale”.

L'opération La Nature capitale occupera 1,2 km sur les Champs Élysées du 22 au 24 mai prochains.
L'opération La Nature capitale occupera 1,2 km sur les Champs Élysées du 22 au 24 mai prochains.
© AA

Après le succès rencontré par la Grande Moisson en 1990 sur les Champs Élysées, Jeunes agriculteurs repart à l’assaut de la plus belle avenue au monde, les 22, 23 et 24 mai prochain à l’occasion de l’opération La Nature Capitale, un rendez-vous incontournable entre le grand public, la nature, la terre et les hommes qui la cultivent. Au soir du 22 mai, journée mondiale de la biodiversité, l’évènement Nature Capitale prendra forme entre le Rond-point des Champs Élysées et la Place de l’Étoile. L’avenue accueillera alors, pendant deux jours et une nuit, un concentré de productions végétales et forestières françaises, mais pas seulement… Aux grandes cultures céréalières, se succèderont prairies et jachères, mais aussi élevage, cultures exotiques, cultures spécialisées, maraîchage, vigne, ostréiculture, travail du sel. 1,2 kilomètre de promenade agricole où vont se superposer, à la manière d’un collage, des fragments de paysage, rencontrés, imaginés, en devenir. En une nuit, 7 500 “parcelles” vont donc êtres posées sur les Champs Élysées et la magie va s’opérer (parcelles de blé tendre, de prairie fleurie, de betterave, de bananiers, de lavande, de canne à sucre, de riz, de houblon, de salade, de vignes, de fleurs, d’arbres denses…). Les artisans de “La Nature Capitale” seront multiples : les agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, horticulteurs, paludiers… les forestiers, pépiniéristes, et l’ensemble des métiers du bois, chaque particulier, de la jardinière de son balcon à son jardin.Le but de cet évènement est de montrer le lien entre l’homme et la nature, la place et survie de la nature, la biodiversité, de mettre en avant les métiers et produits de la terre. Tout ceci dans un cadre exceptionnel agrémenté de parcours initiatiques, de chemins de découvertes, et de partage d’expériences. Pour Jeunes agriculteurs, coorgani-sateur avec l’interprofession France Bois et Forêt, c’est une nouvelle occasion pour communiquer la passion du métier. Il s’agit aussi de créer un lieu de débats entre les acteurs, sur l’agriculture et ses usages écologiques, économiques et sociaux et de sensibiliser le public à l’importance de maintenir un secteur agricole dynamique et jeune.

JA du Maine-et-Loire participe à cette opération auprès de JA Ouest et est impliqué dans l’organisation globale de la manifestation : mise en culture depuis février 2010 des palettes constituant le plateau végétal, chargement des palettes et achemi-nement vers Paris, montage- démontage et animation du plateau végétal, mise en valeur des principaux produits élaborés par les entreprises agro-alimentaires, présentation de plusieurs produits locaux, animation du marché des terroirs

Plus d’info :  www.naturecapitale.com


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Premiers semis de printemps dans une ambiance fraîche
Les implantations de maïs et de tournesol ont démarré dans certaines zones du département. à l’Ouest d’Angers, le combiné de…
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
Gel : demande de calamités agricoles en cours
Dès la survenance du coup de gel, les responsables agricoles du département ont pris contact avec les services de l’État. Une…
4 heures pour se régaler d’herbe fraîche
L’EARL Caprimesnil, à Montreuil-Juigné, mène son troupeau de 250 chèvres au pré, principalement l’après-midi.  
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités