Aller au contenu principal

Emploi saisonnier
La Charte de l’emploi saisonnier grandit

Quatre pépiniéristes de Doué-la-Fontaine signent la charte.

Les nouveaux signataires. De gauche à droite : Bruno Cheptou (AIE), Jean-Marie Maitreau, Laurent Harpin, Alain Vauvert, Christophe Chargé (pépiniéristes) 
Christelle Riquin (Safran), Estelle Bernaudeau (Initiatives Emploi) et Dominique Monnier (Conseil général de Maine-et-Loire).
Les nouveaux signataires. De gauche à droite : Bruno Cheptou (AIE), Jean-Marie Maitreau, Laurent Harpin, Alain Vauvert, Christophe Chargé (pépiniéristes)
Christelle Riquin (Safran), Estelle Bernaudeau (Initiatives Emploi) et Dominique Monnier (Conseil général de Maine-et-Loire).
© AA

En 2009, plus de 2 800 emplois, dont 90 % de contrats à durée déterminée, ont été proposés par les entreprises du végétal spécialisé dans le canton de Doué-la-Fontaine. C’est dire l’importance des activités saisonnières agricoles sur ce territoire. D’où l’initiative de la Maison de l’emploi Loire-Saumur-Vallées d’Anjou d’y promouvoir la charte de l’emploi saisonnier en impliquant six employeurs, pépiniéristes et viticulteur, et leurs salariés.
Laurent Harpin, en Gaec à Doué-la-Fontaine témoigne : “Nous embauchons jusqu’à 30 saisonniers l’été. D’où des difficultés pour les accueillir. Nous avons fait un état des lieux de nos pratiques et des questions que l’on se posait. Nous avons donc choisi, en priorité, de réaliser un livret d’accueil, de créer des fiches de poste et d’informer nos salariés sur leurs droits à la formation”.
Cette démarche a également permis d’identifier des problématiques de filière et de territoire autour des compétences, de la formation, de la transmission… Des solutions sont à inventer, à expérimenter, avec l’implication des acteurs locaux de l’emploi, de la formation, de l’insertion. Trois d’entre eux sont également nouveaux signataires de la charte.
Ainsi, Bruno Cheptou, président de l’association intermédiaire Antenne information emploi, salue son intérêt en tant qu’outil fédérateur pour “travailler ensemble pour le besoin des gens et pour la dynamique du territoire”. Pour Christelle Riquin, responsable du groupement d’employeurs Safran, “l’accueil et la reconnaissance des salariés saisonniers reste une question cruciale au regard des difficultés de recrutement dans certaines productions”.

Contact : Isabelle Bispo, Adéfa, 02 41 96 76 56.


Démarche

Mieux prendre en compte les besoins

La charte de l’emploi saisonnier a pour objectif de contribuer à une meilleure reconnaissance du travail saisonnier dans les entreprises et sur les territoires. Elle propose aux acteurs de l’emploi saisonnier (employeurs, salariés et partenaires locaux) une démarche d’amélioration volontaire et progressive, au travers d’engagements simples et pratiques, pour mieux prendre en compte les besoins : emploi, conditions de travail, construction de parcours professionnels ou encore services sur le territoire (santé, mobilité, garde d’enfants, information…).
Elle est signée aujourd’hui par 41 partenaires institutionnels et sept entreprises. Sept autres sont engagées dans la démarche et devraient concrétiser leur engagement prochainement.
Outre celle menée sur le Douessin, deux autres démarches pilotes sont en cours : l’une sur la Communauté de communes Loir-et-Sarthe pilotée par le Pays des Vallées d’Anjou, l’autre autour de Saint- Georges-sur-Loire, pilotée par la MSA.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
" Traquer les prix hors la loi "
Interview de Frédéric Vincent, responsable du dossier lait à la FDSEA.
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
La fibre et les haies
Suite à une première levée de bouclier au mois de novembre, un collectif de 13 organisations syndicales et associatives du Maine-…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités