Aller au contenu principal

La FDSEA49 pose le débat des perspectives commerciales.

La FDSEA49 a tenu son congrès annuel ce mardi 2 février à Saint-Georges-sur-Loire, en présence notamment de transformateurs et de distributeurs.

A la tribune.
A la tribune.
© AA

Excès de normes, carte des cours d'eau, SNA (surfaces non agricoles), zèle de contrôleurs, etc. Le Congrès annuel de la FDSEA a été une nouvelle fois l'occasion d'exprimer auprès de l'administration locale le ras-le-bol ressenti dans les campagnes, alors que les représentants nationaux de la FNSEA et JA rencontraient ce jour même le Président de la République.

 

A travers le tour des petites régions du département, les responsables cantonaux ont fait part (parfois de manière comique) des contraintes qui ont effectivement entravé les exploitations angevines en 2015.

Dans la salle, mais également invitée à participer à une table ronde sur le thème "produire, pour quels marchés, et à quels prix ?", la grande distribution. En présence de Philippe Leseur (directeur filière lait de LSDH), Christophe Thibault (président de Fleuron d'Anjou) et Didier Nédélec (ODA), le représentant de Carrefour Philippe Bernard a présenté quelques exemples de modèles de valorisation des produits français dans les gondoles de l'enseigne.

Pour Henri Brichart, 2nd vice président de la FNSEA et invité d'honneur pour ce congrès, ces réflexions donnent suite aux tables-rondes du second semestre 2015 qui n'ont pas été complétement à la hauteur des espérances de la profession. "Il faut nous inscrire collectivement dans une démarche constructive pour le maintien de nos filières. Plutôt que la mentalité de l'offre, nous devons nous mettre à produire pour répondre à la demande alimentaire selon ce que le consommateur attend. Il nous faut sans doute nous impliquer plus à l'aval, là où se fait la valeur à capter", conclut-il en insistant notamment sur le rôle des coopératives.

Plus d'informations dans le journal l'Anjou agricole du 5 février.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Un été globalement chaud et sec en perspective
Le ressenti actuel ne doit pas nous influencer. D’après Météo France, le scénario “plus chaud et plus sec que la normale” est le…
Moissonner entre deux averses
Dans le Maine-et-Loire, quelques agriculteurs ont trouvé des créneaux pour battre leur orge. Mais la plupart attendent un temps…
Du lait, des gîtes... et du lombricompost
A Saint-Georges des Gardes, les éleveurs Anne et Nicolas Berder ne produisent pas que du lait. Ils sont aussi lombriculteurs et s…
L’agro-écologie en pratique lors de la session Chambre
Lundi 28 juin, à St Pierre-Montlimart, la Chambre d’agriculture du Maine-et-Loire a abordé le thème de l’agro-écologie lors de sa…
Blé : les choses sérieuses ont commencé
Colza, orge et maintenant blé  : le Gaec des Deux frontières enchaîne les chantiers à un rythme soutenu. Reportage à La…
Un meilleur contrôle du transfert des parts sociales
Visite du Député Jean-Bernard Sempastous qui porte un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour assurer la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités