Aller au contenu principal

Emploi
La FDSR 49 devient Service de remplacement Maine-et-Loire

Le 3 juin, la Fédération départementale des services de remplacement de Maine-et-Loire s’est dotée d’une nouvelle identité.

Antoine Lardeux (vice-président), Franck Rabouan (secrétaire), David Poupard (président), Vincent Philippeau (vice-président).
Antoine Lardeux (vice-président), Franck Rabouan (secrétaire), David Poupard (président), Vincent Philippeau (vice-président).
© AA

La FDSR est devenue, le 3 juin, le Service de remplacement Maine-et-Loire. À cette occasion, la Fédération a fêté ses dix années d’existence (voir l’Anjou agricole du 28 mai 2010).

Des statuts rénovés.
Pour les administrateurs de la FDSR 49, pour les représentants des neuf groupements locaux et pour les membres institutionnels, c’est l’aboutissement de longs débats qui ont permis au sein des statuts le repositionnement des organisations fondatrices du concept remplacement (Jeunes Agriculteurs, FDSEA, Chambre d’agriculture, MSA, Groupama, CRCAM, FDCoop).
Repositionnement aussi des membres utilisateurs représentant les neuf services de remplacement locaux qui sont le fer de lance, le ciment de la structu-ration grâce auquel le réseau vit, avance, construit quotidiennement.

Un réseau mieux identifié
De très fortes différences de formes (noms, visuels,…) existent au sein du réseau national. Il n’y a pas moins de 45 noms différents pour 93 départements. Tous les services de remplacement partagent pourtant le même concept et les mêmes valeurs. Comme le préconisait SR France, afin de renforcer la visibilité, l’efficacité des actions de remplacement, la Fédération s’est dotée d’une nouvelle identité et d’un nouveau logo. « Adopter les statuts-types de SR France et se doter du logo national, c’est l’aboutissement pour les neuf groupements et pour la Fédération, a rappelé David Poupard, d’une réflexion et d’un travail collectif de longue haleine. Cette étape constitue un souffle nouveau de dynamisme dont les bénéficiaires doivent être les agriculteurs ».

Les 10 ans de la Fédération
À l’occasion des 10 ans de la Fédération, David Poupard, président du Service de remplacement Maine-et-Loire, a félicité les présidents qui se sont succédé et qui ont contribué au développement et à la dynamique du remplacement dans le dépar-tement. « Un grand merci à Christian Landeau, Jean-Maurice Dupont, Philippe Landelle, Bruno Billy, Benoît Vignais. Merci également aux membres fondateurs présents et aux partenaires financiers qui ont reconnu le travail accompli ».

Chiffres pour le Maine-et-Loire
Contre toute attente et avec près de 8 % d’augmentation, l’activité du remplacement a connu en 2009 une nouvelle année de croissance : près de 15 000 journées ont été réalisées, soit l’équivalent de 65 temps pleins pour 2 278 adhérents. La mission d’utilité sociale jouée par les services de remplacement, au sein de la profession agricole, le rôle de facilitateur de l’exercice du métier d’agriculteur, ne sont plus à démontrer.

M.B. ALEXANDRE
Contact : 02 41 96 76 75.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

"Nous Paysans", un documentaire qui fait du bien
Le 23 février à 21h05, France 2 a diffusé un documentaire dirigé par le réalisateur Fabien Beziat et la journaliste Agnès Poirier…
L’expression du ras-le-bol
La FDSEA et les JA donnaient une conférence de presse mercredi au Louroux-Béconnais sur le thème des négociations commerciales,…
Aux petits soins des chevrettes et chevreaux
En pleine période de mises bas, le Gaec Hérissé ne chôme pas. Les éleveurs s’attèlent à soigner les chevrettes d’aujourd’hui qui…
Les producteurs d'œufs mettent la pression
Environ 150 agriculteurs ont vidé le rayon oeufs d’un Auchan et ont distribué leurs propres oeufs aux clients pour dénoncer le…
Des animaux qui pâturent tout l’hiver
A la Ferme expérimentale bio de Thorigné-d’Anjou, une vingtaine d’animaux, bœufs en croissance et génisses pleines, sont à l’…
Litière : le Gaec des Futaies se la joue fine
Alternative à la paille broyée, la fine de bois est utilisée comme asséchant dans les logettes des vaches laitières bio du Gaec…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités