Aller au contenu principal

La ferme combine couvert, méteil et pâturage

Dans le cadre du projet Ecophyto “Cap sans glypho”, la ferme “Le rêve des vaches” a présenté son itinéraire cultural qui lui permet de réduire son coût alimentaire.

Jean-Paul, Sophie, Thomas Pichaud et Manon Cordier.
Jean-Paul, Sophie, Thomas Pichaud et Manon Cordier.
© AA

Sur la ferme “Le rêve des vaches”, l’herbe a une place centrale dans l’alimentation. A Saint-Clément-de-la-Place, depuis 2012, Jean-Paul Pichaud est en agriculture biologique. Avec sa femme, il élève 60 vaches laitières, montbéliardes et jersiaises, pour 320 000 litres de lait produits. 56 % des fourrages sont apportés par de l’herbe pâturée ou stockée. Sur les 81 hectares, pour atteindre l’autonomie alimentaire, ils ont mis en place des méteils, des prairies sous couvert et développent des couverts à pâturer ou à faucher. Jeudi 31 octobre, la ferme a présenté son système lors d’un rendez-vous technique organisé par la Chambre d’agriculture des Pays-de-la-Loire et le Civam AD 49 dans le cadre du projet écophyto “Cap sans glypho”. Les vaches sont au pâturage de mi-avril à mi-juin.


Des méteils pour limiter les adventices
Les méteils sont récoltés soit en grain, soit en ensilage. Les mélanges ? épeautre, pois fourrager ou triticale, féverole ou encore avoine blanche, triticale, féverole et pois fourrager. La récolte en grain se déroule à la mi-juillet pour des rendements allant de 40 à
55 quintaux/hectare. Pour le méteil ensilage, il s’agit d’un mélange avoine, féverole, pois fourrager, vesce et trèfle squarrosum. Les rendements ? Entre 5,5 à 9 t de MS/ha en fonction de la date de récolte. « Les méteils nous permettent d’avoir des rendements réguliers et limitent les adventices et les maladies grâce au mélange d’espèces dans la parcelle », souligne Jean-Paul Pichaud. Autre atout : « les légumineuses apportent de l’azote aux céréales. » L’agriculteur apprécie aussi la simplicité de l’itinéraire technique : après la récolte de maïs ensilage, un coup de déchaumeur, de cultivateur, l’agriculteur passe le semis combiné, herse rotative-semoir.

H.R.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Valérie, Baptiste et Dominique Lebrun sont associés dans l'entreprise Ek'o save water.
Ek'o économise l'eau sous la douche
Ek'o save water a créé un système de robinetterie qui économise l'eau sous la douche. Les associés ont reçu une médaille d'or et…
Simon et Didier Trovalet, devant le nouveau siège social, en construction à l'entrée de Saint-Augustin des Bois. L'entreprise investit 2 millions d'euros dans sa réorganisation interne.
Prefakit construit
son avenir
Marchés en plein développement, recrutements, et bientôt nouveau siège social. Implantée à Saint-Augustin des Bois depuis 77 ans…
Sébastien Ferrard, du Gaec du Pâtis Candé. Sur cette parcelle sableuse, auparavant en prairie, l'agriculteur a pu semer un maïs à indice 270-300.
Des chantiers décalés par les pluies
Les semis de maïs devraient pouvoir reprendre en fin de semaine. Certains agriculteurs ont pu déjà semer fin avril début mai,…
Christian Suteau conduit un troupeau de 30 Normandes sur une SAU de 65 ha, majoritairement en herbe.
Il achète de la paille, craignant une pénurie à la récolte
Christian Suteau achète tous les ans environ 50 t de paille à un voisin pour compléter la production de son exploitation. Cette…
Au cours de la journée, les six conférences techniques ont rassemblé du public. L'événement a accueilli 1300 visiteurs sur le site de Thorigné-d'Anjou.
1 300 visiteurs à Thorigné d'Anjou
La ferme expérimentale de Thorigné d'Anjou a accueilli 1 300 visiteurs jeudi 16 mai pour une restitution de ses travaux de…
Élections européennes : ne nous laissons pas tenter par l'abstention

A un mois du vote prévu le 9 juin, que dire aux citoyens, et aux agriculteurs en particulier, qui sont…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 176€/an
Liste à puce
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format papier et numérique
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités
L’accès aux dossiers thématiques
Une revue Réussir spécialisée par mois