Aller au contenu principal

Maraîchage
La filière bio recherche des producteurs

La Chambre d’agriculture organise une porte ouverte le 7 octobre à Valanjou et une réunion le 14 novembre.

La consommation des produits bio augmente chaque année de 10 %.
La consommation des produits bio augmente chaque année de 10 %.
© AA

Pour faire connaître les techniques de production en maraîchage bio et les acteurs de la filière, la Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire organise une porte ouverte chez Nicolas Viau, le mardi 7 octobre de 14 h à 17 h 30, à Valanjou. Le Comité départemental de développement légumier (CDDL) et l’association régionale Bio Loire Océan (BLO) participeront à cette journée.

Réunion d’information
Cette porte ouverte s’inscrit dans un plan de communication régional sur l’agriculture biologique. Une réunion d’information se tiendra le 14 novembre de 10 h 30 à 12 h 30 à la Chambre d’agriculture du Maine-et-Loire sur les thèmes des filières, du nouveau cahier des charges européen et du dispositif des aides à la certification bio. D’autres portes ouvertes seront organisées à suivre, en lait, viande bovine, grandes cultures et viticulture avec les partenaires des différentes filières. La consommation des produits bio augmente chaque année de 10 %. Les fruits et légumes en sont les produits leader ; ils sont achetés par 78 % des consommateurs bio*. L’avenir semble prometteur avec notamment le développement de deux débouchés : - la Restauration hors domicile (RHD) : le Grenelle de l’environnement a décidé l’introduction de 20 % de bio dans la RHD. Les légumes y faisant bonne place, ils seront largement concernés, - les magasins spécialisés bio : 80 à 100 magasins ouvrent chaque année en France et demandent une production locale. Face à cela, la production française ne suffit pas à approvisionner le marché : 50 % des légumes bio consommés en France sont issus de l’importation. En effet, la production est dispersée avec 75 % des producteurs tournés vers la vente directe et seulement 25 % se tournant vers les filières longues (réseau Biocoop, négoce…). Les nouveaux maraîchers bio s’installent de préférence en vente di- recte (marchés, livraison de paniers …) pour répondre à une demande locale, et délaissent les autres filières. Pour tout renseignement, contacter Sabine Rouart 02 41 96 75 41.

*Source : Observatoire de l’Agence bio.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

Pour sa première visite, Christelle Morançais choisit l’agriculture
Christelle Morançais et toute son équipe se sont rendus mardi 11 mai dans une ferme en démarche “Bas carbone”.
« J'ai adoré le parcours à l'installation »
Lison Lorre s'est installée au 1er janvier 2019, à l'âge de 22 ans, au sein d'une ferme caprine, l'EARL Chèvretheil à Saint-…
Les agriculteurs appellent à la mobilisation des surfaces en herbe
Depuis deux mois, les précipitations ont été rares en Anjou. La météo a surtout été marquée par une succession de températures au…
Les mesures qui impactent l'agriculture
Issue des propositions de la convention citoyenne, la loi Climat a été adoptée par une large majorité en 1ère lecture à l’…
Agriculteurs et citoyens s'approprient l’énergie de leur territoire
Zoom sur les projets citoyens éoliens en Maine-et-Loire. Comment les citoyens font-ils pour faire aboutir leur projet ?
Régis Baudouin
Face à l’ampleur des dégâts, il veut protéger tout son verger contre le gel
A Villebernier, l'arboriculteur Régis Baudouin estime avoir perdu plus de la moitié de sa production de fruits à cause des gelées…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités