Aller au contenu principal

La filière céréalière tire les leçons d’une campagne d’export mal maîtrisée

La campagne d’exportation 2015-16 du blé tendre a été mal maîtrisée, selon France Export Céréales, dont un colloque le 16 mars a permis d’en tirer les leçons.

© AA

« Cette année n’est pas une grande réussite sur le plan commercial, a reconnu le président Jean-Pierre Langlois-Berthelot. On est tous collectivement responsables. »

 

Trois raisons à la « sous-performance » du blé français à l’export ont été avancées par Pierre Duclos, responsable du trading chez Lecureur : un manque d’anticipation par rapport aux lourds bilans 2015-16, une mauvaise lecture des prix, une trop forte dépendance aux destinations traditionnelles. « Il y a besoin d’adapter le rythme de nos exportations », a jugé le spécialiste, citant des concurrents plus présents en début de campagne comme la Russie, l’Ukraine mais aussi les pays de la Baltique. Avec des flux « relativement mous » jusqu’à novembre, le blé français a perdu « des parts de marché importantes sur des destinations stratégiques », d’après lui. Et Pierre Duclos de pointer la rétention à l’amont, entretenue par une prime négative entre les marchés physique et à terme. Un phénomène qui a mis à jour « une divergence entre intérêt individuel et collectif ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Anjou Agricole.

Les plus lus

L’automate simplifie l’alimentation des bovins et aussi des caprins
Lors d’un webinaire organisé par le Lely Center Cholet, le Gaec de la Lisière du bois a témoigné de son utilisation d’un robot…
Cibler les adventices pour utiliser moins de produits phyto
Mercredi 26 mai, à Saint-Macaire du Bois, les équipes Berthoud ont présenté leur nouvelle solution de pulvérisation ultra…
Valentin s'installe dans une ferme laitière en pleine mutation
 A 25 ans, Valentin Leclerc s’est installé au 1er janvier avec son père Emile, qui élève des normandes à Saint- Martin-du-Bois,…
Savoir faire preuve d’opportunisme pour sécuriser ses fourrages
Eleveur de vaches laitières en bio au Louroux-Béconnais, Fabien Leprêtre cultive depuis longtemps du méteil pour l’ensilage.…
Un, deux, trois... ou zéro fongicides ?
Mercredi 2 juin, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire a organisé une visite d’un essai variétés blé tendre x fongicides…
Peu connue, la silphie s’avère intéressante pour la méthanisation
Pour alimenter son méthaniseur, le Gaec des Fritillaires a implanté, l’année dernière, 2 hectares de silphie. La première récolte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Anjou agricole
Consulter l'édition du journal l'Anjou agricole au format numérique
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter d'actualités